Utilisation des antidiabétiques oraux et des médicaments cardioprotecteurs par les aînés québécois atteints de diabète de type 2, de 1998 à 2002

Au Québec, 19,3 % des personnes de 65 ans et plus étaient atteintes de diabète en 2003-2004. Le vieillissement de la population devrait encore accroître le nombre de personnes souffrant de la maladie dans les années à venir. Cette situation fait du diabète, particulièrement du diabète de type 2 qui compte pour plus de 90 % des cas, un enjeu de santé majeur chez les aînés.

Le diabète est associé à plusieurs complications graves et au décès prématuré. Les affections microvasculaires, telles que les atteintes rénales, oculaires et neuropathiques, sont courantes et invalidantes chez les individus diabétiques. Toutefois, les complications macrovasculaires (maladie coronarienne, maladie cérébrovasculaire et maladie artérielle périphérique) constituent les complications les plus fréquentes subies par les personnes atteintes de diabète, notamment par les aînés. Les individus diabétiques présentent un risque accru de subir un infarctus du myocarde, soit un risque équivalent à celui des personnes non diabétiques qui ont déjà subi un infarctus. De fait, on estime qu’environ 80 % de tous les diabétiques meurent d’un événement macrovasculaire.

L’arsenal pharmacologique actuel comprend plusieurs types d’insulines et d’antidiabétiques oraux pour traiter le diabète. La prévention des complications macrovasculaires liées à la maladie requiert également la mise en place de mesures non pharmacologiques, dont l’arrêt tabagique, l’atteinte d’un poids santé, la pratique régulière d’activités physiques et une alimentation équilibrée. Par ailleurs, des médicaments cardioprotecteurs tels que les antihypertenseurs, hypolipémiants et antiplaquettaires sont souvent requis pour atteindre les objectifs recommandés par les lignes directrices de pratique clinique.

La prise en charge pharmacologique du diabète de type 2 chez les aînés québécois qui initient un antidiabétique oral est peu connue. Les données du Système québécois de surveillance du diabète (SQSD) ont été utilisées pour décrire les médicaments antidiabétiques initiaux utilisés par les aînés québécois atteints de diabète de type 2, de même que les médicaments cardioprotecteurs obtenus dans l’année suivant l’initiation du traitement antidiabétique oral, de 1998 à 2002.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-58297-7

ISBN (imprimé): 

978-2-550-58296-0

ISSN (électronique): 

1922-1762

ISSN (imprimé): 

1922-1754

Notice Santécom: