Sécurité des cyclistes : l'INSPQ réaffirme l'importance du casque de vélo

Dans son plus récent avis, l’INSPQ rappelle que le casque de vélo est très efficace pour prévenir les blessures à la tête chez les cyclistes.

Par ailleurs, au Québec, la proportion de cyclistes portant volontairement un casque de vélo a considérablement augmenté au cours des dernières années.

Dans plusieurs régions, la proportion de cyclistes casqués est d’environ 70 %. Chez les 5 à 9 ans, le port du casque atteint 78 %.

Ce taux se rapproche du maximum de 80 % atteignable avec une loi qui rendrait le port du casque de vélo obligatoire. Une revue systématique des études publiées sur ce sujet suggère qu’une loi rendant obligatoire le port du casque de vélo peut contribuer à réduire le nombre de décès et d’hospitalisations associés aux blessures à la tête chez les cyclistes. Or, il est difficile de conclure avec certitude des effets réels d’une telle loi, notamment à cause des limites méthodologiques et des résultats parfois contradictoires des études disponibles.

L’INSPQ constate également que la revue systématique des études publiées ne permet pas d’éliminer la possibilité qu’une telle loi entraîne une réduction de la pratique du vélo, en particulier chez les jeunes. Cette possibilité est préoccupante puisque la pratique du vélo est difficilement remplaçable par une autre activité physique. Évidemment, une diminution de l’activité physique, notamment le vélo, a un impact négatif sur la santé. De plus, il faut considérer que la pratique de l’activité physique en bas âge est un bon prédicteur de l’activité physique à l’âge adulte.

Dans ce contexte, et en invoquant le principe de précaution, l’INSPQ croit qu’il est préférable de ne pas rendre obligatoire le port du casque de vélo au Québec et recommande plutôt d’accentuer les efforts de promotion du casque de vélo sur une base volontaire.

Enfin, en raison du potentiel des infrastructures cyclables, de leurs impacts favorables sur la pratique du vélo et sur la réduction de la dépendance à l’automobile, l’INSPQ recommande d’accentuer les efforts consentis à l’implantation d’infrastructures cyclables sécuritaires.

Consultez notre dossier sur le port du casque à vélo.

Dossier sur le port du casque à vélo

Catégories: