Impact des mesures sanitaires assouplies

Une première série d’assouplissements des mesures sanitaires entrées en vigueur en janvier dernier s’appliquera à la plupart des régions du Québec qualifiées de zones rouges le 8 février prochain. Des assouplissements additionnels sont offerts à six régions éloignées passées en zone orange.

De nouvelles projections estiment l’impact que ces assouplissements pourraient avoir dans l’ensemble du Québec, dans le Grand Montréal et dans les Autres régions déclinées en trois scénarios selon l’adhésion forte, moyenne ou faible de la population aux mesures.

L’impact d’un assouplissement des mesures le 8 février dépend principalement du maintien de l’adhésion aux mesures limitant les visites dans les domiciles et du nombre de contacts dans les commerces.

Dans les Autres régions, le modèle prédit une plus grande marge de manœuvre pour les assouplissements étant donné la transmission communautaire plus faible au 8 février et le meilleur contrôle des éclosions majeures dans les résidences pour personnes âgées et les centres hospitaliers.

Une faible adhésion pourrait toutefois occasionner une nette remontée des cas dans le Grand Montréal et dans une moindre mesure dans les Autres régions.

D’autres éléments pourraient avoir un impact sur le nombre de cas, par exemple :

  • la transmissibilité du virus par contact si un nouveau variant plus transmissible circule au Québec;
  • la lassitude de la population face aux mesures mises en place,
  • la capacité de dépistage, de traçage et d’isolement rapide des cas,
  • le contrôle des éclosions dans les résidences pour personnes âgées et les centres hospitaliers.

La réduction des contacts et le dépistage demeurent les stratégies à privilégier pour contenir l’épidémie dans l’attente d'une couverture vaccinale élevée dans la population générale.

Le respect de ces mesures d’assouplissement est primordial pour éviter une recrudescence des cas, des hospitalisations et des décès, préserver la protection des personnes vulnérables et diminuer la pression sur le système hospitalier.

Catégories: