Évolution potentielle de la COVID-19 pour la période des Fêtes 2022-2023

Selon les scénarios examinés par les experts de l’Institut national de santé publique du Québec et de l’Université Laval (Groupe de recherche en modélisation mathématique et en économie de la santé liée aux maladies infectieuses), l’évolution de la pandémie au Québec pendant les Fêtes 2022-2023 dépendra des caractéristiques des variants BQ.1, BQ.1.1 et leurs sous-lignées, des contacts pendant les Fêtes et de l’arrivée possible d’autres variants ou sous-variants.

Au moment de déposer ce rapport, BQ.1, BQ.1.1 et leurs sous-lignées causent plus de la moitié des cas et cette proportion croît rapidement. Ces projections se basent sur la situation dans le Grand Montréal. Bien que l’évolution potentielle de la COVID-19 dans les autres régions québécoises soit plus difficile à prévoir en raison de leur hétérogénéité, les constats généraux présentés dans ce rapport peuvent s’appliquer aux autres régions.

À l’aide d’un modèle mathématique, les experts ont examiné trois scénarios de l’évolution de la COVID-19 selon différentes caractéristiques des variants :

  • Un scénario de base avec les variants BQ.1 et BQ.1.1 et leurs sous-lignées qui présenteraient un échappement à l’immunité plus important que les variants BA.4 et BA.5;
  • Un scénario optimiste avec les variants BQ.1 et BQ.1.1 et leurs sous-lignées qui auraient les mêmes caractéristiques que les variants BA.4 et BA.5;
  • Un scénario pessimiste avec les variants BQ.1, BQ.1.1 ou un autre variant qui présenteraient un échappement immunitaire très important, de l’ordre de l’échappement d’Omicron en comparaison à Delta.

Les constats sont les suivants :

  • Selon le scénario de base, une augmentation des contacts combinée à la présence des variants BQ.1 et BQ.1.1 pourrait produire une recrudescence des cas et des nouvelles hospitalisations pendant les Fêtes. Le pic de nouvelles hospitalisations pourrait se situer entre ceux de l’été et du printemps 2022.
  • Selon le scénario optimiste, l’impact de BQ.1 et BQ.1.1 sur les cas et les nouvelles hospitalisations pourrait être limité.
  • Selon le scénario pessimiste, l’ampleur des recrudescences des cas et des nouvelles hospitalisations pourrait atteindre celle de la vague Omicron de janvier 2022. Toutefois, contrairement à la vague Omicron de janvier 2022, les scénarios modélisés n’incluent pas de mesures sanitaires.

« Selon notre scénario de base avec les variants BQ.1 et BQ.1.1, il pourrait y avoir une recrudescence des cas et de nouvelles hospitalisations pendant la période des Fêtes. Nous anticipons cette situation en raison de l’échappement immunitaire potentiellement plus important des variants BQ.1 et BQ1.1. comparativement à BA.4 et BA.5. L’augmentation des contacts pendant la période des Fêtes, incluant ceux entre les générations, explique aussi cette projection. Ces contacts intergénérationnels pourraient causer une transmission des cas chez les plus jeunes vers les personnes plus âgées ou vulnérables, qui sont davantage à risque d'infections graves et d'hospitalisations. Cette transmission des cas vers les personnes âgées pendant la période des Fêtes s’observait d’ailleurs pour d’autres virus respiratoires avant la pandémie », explique le directeur du Groupe de recherche en modélisation mathématique et en économie de la santé liée aux maladies infectieuses de l’Université Laval, Marc Brisson.

Pour le vice-président associé aux affaires scientifiques à l’Institut national de santé publique du Québec Éric Litvak, « les nombres élevés de cas de COVID-19 et d’autres virus respiratoires continueront à causer une pression sur le système de santé pendant la période des Fêtes 2022-2023. Il sera important de porter une attention particulière à la protection des personnes âgées ou vulnérables pendant cette période. »

Pour en savoir plus :

Rapport complet de la modélisation de la COVID-19 en date du 12 décembre 2022

Gestes pour limiter la transmission des maladies respiratoires infectieuses (site du gouvernement du Québec)

Modélisations de l’évolution de la COVID-19 au Québec

Catégories: