Quels sont les risques associés à la consommation de cannabis durant la grossesse et l’allaitement?

Dernière modification: 

24 septembre 2018

Julien Berra, Pierre-André Dubé

À l’aube de la légalisation de la production, de la distribution, de la vente et de la possession de cannabis sur le territoire canadien le 17 octobre 2018, il est légitime que chaque professionnel de la santé se pose la question des conséquences sanitaires qu’aura cette mesure. En 2014-2015, la proportion de Québécoises en âge de procréer (de 15 à 44 ans) qui ont consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois variait de 15 à 38 % selon l’âge. Des données américaines rapportent que la consommation de cannabis durant la grossesse varie de 2 % à 5 % et peut atteindre jusqu’à 25 % dans des populations urbaines de femmes jeunes et socioéconomiquement désavantagées. On s’attend à ce que la consommation de cannabis augmente après sa légalisation, tant dans la population générale que chez les femmes enceintes ou qui allaitent. Dans un article publié en septembre 2018 dans le Pharmactuel, Julien Berra et Pierre-André Dubé se questionnent sur les risques potentiels du cannabis pour l’embryon, le fœtus et le nourrisson d’une mère consommatrice.

Accéder à l'article complet

Pharmactuel