Aperçu du cancer au Québec

  • 19 mai 2011

    Alors que l’incidence du cancer colorectal (CCR) augmente dans les pays émergents, au Québec, comme dans les autres nations industrialisées, l’incidence de ce cancer déjà très élevés au début des années 80 s’est stabilisée. Des changements dans l’exposition des populations aux facteurs agissant tôt dans la pathogénèse du CCR (tabac, sédentarité, obésité, alcool, viande rouge, insuffisance de fibres alimentaires); des changements dans l’exposition à des facteurs chimiopréventifs agissant tard dans la pathogénèse, principalement les antiinflammatoires non-stéroïdiens; ou encore, l’accès au dépistage et à l’excision de lésions précancéreuses constituent les principaux facteurs pouvant modifier les tendances à long terme de l’incidence, standardisée pour l’âge, du CCR. La pathogénèse du...

  • 19 mai 2011

    Comme la plupart des nations occidentales, le Québec affiche un taux élevé de cancer colorectal (CCR). Durant la période de 2004-2006, l’incidence du CCR était de 64,5 cas par 100 000 chez les hommes et 42,4 cas par 100 000 chez les femmes. Lorsque l’on considère les hommes et les femmes ensemble, le CCR est le cancer le plus fréquent après le cancer du poumon. Les variations internationales dans l’incidence du CCR, l’augmentation brusque de l’incidence du CCR dans les pays émergents et le fait que les immigrants acquièrent rapidement le niveau de risque de CCR du pays hôte démontrent l’importance que joue l’environnement dans le développement de ce cancer. Au sein d’une nation, le niveau socio-économique peut servir d’Indicateur de l’environnement immédiat de vie. Plusieurs études ont...

Souscrire à Aperçu du cancer au Québec