En 2007, le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) recommandait la mise en place d'un programme d'immunisation contre les virus du papillome humain (VPH) dont l'objectif principal était de réduire l'incidence du cancer du col utérin. Dans son avis, le CIQ faisait ressortir l'importance de mesurer l'impact de ce programme et la nécessaire complémentarité qui devrait exister avec les activités de dépistage de ce cancer. Cependant, il n'était pas dans son mandat d'émettre des recommandations précises à l'égard du dépistage.

Le présent avis s'inscrit en continuité avec l'avis du CIQ. Il a comme objectif de préciser la pertinence du dépistage du cancer du col utérin maintenant que la vaccination est à nos portes, de documenter les lacunes actuelles du dépistage, et surtout, d'identifier les conditions, stratégies et moyens permettant de maximiser l'efficacité et l'efficience du dépistage au Québec.

L'analyse des lacunes actuelles du dépistage a été basée sur le modèle de Zapka et al., qui décrit les activités de lutte contre le cancer selon un continuum de soins, et sur les résultats d'une méta-analyse permettant d'évaluer l'importance relative des principales raisons d'échec du dépistage. Les pistes de solution identifiées d'abord par une recherche documentaire ont été discutées et bonifiées lors de réunions en petits groupes de travail. Les recommandations proposées par les auteures du document ont été ensuite discutées lors d'une réunion élargie avec des représentants des différents secteurs d'expertise couverts par la maladie ou sa prévention (épidémiologie, santé publique, obstétrique-gynécologie, oncologie, cytologie, pathologie, virologie, médecine de première ligne, infections transmissibles sexuellement ou par le sang, immunisation). Un premier document écrit a été soumis pour commentaires à l'ensemble de ces intervenants ainsi qu'à des lecteurs extérieurs à la démarche. Le présent document constitue une version enrichie dont les recommandations font l'objet d'un consensus.

La première partie du rapport comprend une revue des principales données scientifiques à l'égard de la problématique et un examen des données québécoises pertinentes. La seconde partie traite d'un certain nombre de pistes de solution, identifiées par un examen de la documentation scientifique et discutées avec nos partenaires. La troisième partie comprend les recommandations issues de ces discussions. La conclusion réitère les faits saillants du document et l'engagement de l'Institut et de ses partenaires à poursuivre les travaux nécessaires pour implanter ces mesures.

Pour résumer brièvement les recommandations, mentionnons que les trois premières recommandations portent sur des mesures structurantes comme la nécessité d'aborder le dossier du dépistage selon une approche multidisciplinaire et décloisonnée pour assurer la gouverne au niveau de la prévention du cancer du col utérin, de faire évoluer l'approche opportuniste actuelle de dépistage vers une approche organisée et de se doter d'outils essentiels, comme un système d'information, pour évaluer et ajuster les interventions avec des données probantes. Les recommandations 4 et 5 touchent directement les paramètres de dépistage et de suivi des cas anormaux qui pourraient être mis en oeuvre dans un premier temps, et qui s'appliquent principalement aux femmes non vaccinées contre les VPH. D'autres travaux seront nécessaires pour définir les paramètres optimaux pour les femmes vaccinées. Les recommandations 7, 8, 9 et 10 comprennent diverses mesures pour améliorer la participation, telles que la création d'un code d'acte pour valoriser le dépistage auprès des cliniciens, l'amélioration de l'accès aux services de dépistage par le recours à d'autres professionnels que les médecins, des invitations personnalisées par lettre aux femmes qui ne participent pas au dépistage et un plan de communication auprès de la population. Les recommandations 11, 12 et 13 portent sur des mécanismes de soutien comme la formation des intervenants, l'instauration de mesures d'assurance de la qualité et l'évaluation périodique des résultats de nos efforts de prévention du cancer du col utérin afin d'apporter des correctifs lorsque nécessaire.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-55533-9

ISBN (imprimé): 

978-2-550-55532-2

Notice Santécom: