Les facteurs influençant la dissémination et l'adoption de l'approche École en santé

Au cours des dernières décennies, le Québec a assisté à une augmentation inquiétante de la prévalence de l'obésité chez les jeunes, et par le fait même, des risques de maladies chroniques au sein de sa population. Dans ce contexte, la mise en oeuvre de mesures favorisant la promotion des saines habitudes de vie chez les jeunes d'âge scolaire apparaît de plus en plus comme une nécessité de santé publique pour les autorités gouvernementales. L'approche École en santé (AÉS), offerte conjointement par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) depuis 2004, représente une avenue prometteuse et novatrice pouvant contribuer à la promotion des saines habitudes de vie en milieu scolaire. Bien que ce type d'approche soit recommandé par les chefs de file internationaux en matière de promotion de la santé (CDC, 2003; WHO, 1996; 2003a), les connaissances relatives à son implantation et ses effets sont encore limitées (Deschesnes et al., 2003; Micucci, 2004).

Ainsi, cette recherche a été menée afin de mieux comprendre ce qui peut favoriser ou nuire à la diffusion de l'AÉS dans les écoles du Québec. Les résultats de notre enquête, réalisée auprès de 667 personnes concernées par son déploiement, dont 394 provenant de 190 écoles primaires et secondaires, montrent une forte réceptivité face à l'approche. Des entretiens réalisés auprès d'acteursclés font aussi ressortir une adhésion consensuelle à l'égard des principes qui la fondent. Malgré cette adhésion massive et une appréciation positive du soutien offert, en termes de formation et d'accompagnement, nos résultats mettent néanmoins en lumière certains freins au déploiement de l'approche. On observe des divergences quant au positionnement des deux ministères au regard de son déploiement, notamment en ce qui a trait à la priorité à lui accorder comme cadre d'action intégrateur dans le domaine de la promotion de la santé et de la prévention en milieu scolaire. Le soutien financier et le rythme à adopter pour soutenir le déploiement de l'approche représentent également des éléments de dissension. De l'avis des participants, ces divergences risquent de compromettre sérieusement le travail déjà accompli et le déploiement optimal de l'approche École en santé dans les écoles du Québec. Le dialogue et la collaboration des instances décisionnelles s'avèrent donc déterminants pour orienter les actions des intervenants des deux réseaux dans une même direction et pour soutenir ce type d'approche de façon durable. Cette continuité s'avère essentielle pour augmenter les gains en matière de saines habitudes vie, de comportements favorables à la santé et de réussite éducative chez les jeunes.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-54780-8

ISBN (imprimé): 

978-2-550-54779-2

Notice Santécom: