Perspectives de développement de la recherche à l'Institut national de santé publique du Québec

Ce document sur les perspectives de développement de la recherche à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) représente l'aboutissement d'une démarche soutenue de réflexion et d'analyse à l'intérieur de l'organisation, combinée à des échanges nourris avec des partenaires de recherche dans différents milieux, pour guider le développement futur des activités de recherche à l'Institut.

Le document comprend six sections : les quatre premières sections rendent compte du cheminement suivi pour en arriver à cerner les axes de consolidation et de développement de la recherche que l'on retrouve à la section cinq, ainsi que les principes sur lesquels l'Institut compte s'appuyer pour les mettre en application (section six).

La première section décrit le contexte organisationnel dans lequel s'inscrivent les activités de recherche menées à l'Institut. La recherche est une fonction essentielle, déterminante et structurante pour les activités et le développement de l'organisation, comme en témoignent l'énoncé de mission et le Plan stratégique 2004-2008 de l'Institut.

La deuxième section introduit le cadre conceptuel adopté pour délimiter le champ de la recherche en santé publique. Ce cadre conceptuel a été élaboré en prenant assise sur le Programme national de santé publique du Québec, sur un bilan de la recherche en santé publique menée au Québec entre 1999 et 2004 et sur un bilan analogue réalisé en Suède. Le cadre conceptuel comprend une définition de la recherche en santé publique ainsi que des critères permettant de distinguer ce secteur de recherche d'autres champs de recherche et d'activités.

La troisième section analyse l'évolution de différents facteurs présents dans l'environnement interne et externe de l'Institut, ayant exercé une influence sur la vision du développement de la recherche en santé publique au cours des dernières années.

En ce qui concerne l'environnement interne, on retient, notamment : la réalisation d'un portrait des activités de recherche de l'Institut en 2004; la signature, en 2005, d'un contrat d'affiliation avec l'Université de Montréal, conférant à l'Institut une reconnaissance formelle comme milieu de formation et de recherche universitaire; des consultations auprès des membres de l'Institut et des partenaires extérieurs afin de dégager une compréhension commune des besoins de développement de la recherche; la diffusion de l'Offre de service de l'Institut, qui inclut, entre autres, les activités regroupées sous la fonction recherche, évaluation et innovation; la contribution à la définition d'orientations et de priorités de recherche en santé publique, en collaboration avec des partenaires québécois, canadiens et internationaux.

Parmi les éléments significatifs de l'environnement externe, on retrouve, entre autres : le rapport du comité ministériel sur l'organisation universitaire des services sociaux; la mise à jour du Programme national de santé publique; la réalisation d'un bilan de la recherche en santé publique au Québec entre 1999 et 2004; la publication de la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation; la démarche initiée par le Conseil de la science et de la technologie pour identifier des défis et proposer des stratégies pour le développement de la recherche au Québec; les orientations stratégiques des organismes subventionnaires québécois et canadiens ayant des retombées pour la santé publique; l'identification de secteurs de recherche à fort potentiel de développement en santé publique, dans le contexte de la création de l'École de santé publique de l'Université de Montréal.

La quatrième section décrit brièvement la programmation 2005-2008 de l'Institut. Cette programmation est regroupée autour de 10 domaines référant globalement aux responsabilités confiées à l'Institut, y compris le soutien au Programme national de santé publique. Ce sont : l'analyse et la surveillance générale de l'état de santé de la population; le développement, l'adaptation et l'intégration sociale; la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes et de la violence; les habitudes de vie et les maladies chroniques; la santé environnementale et la toxicologie; les maladies infectieuses; la santé au travail; les services de laboratoire et de dépistage; l'évaluation des politiques publiques et de l'organisation des services; le développement de l'expertise et des compétences.

La cinquième section présente les axes autour desquels s'articuleront les activités de recherche au cours des prochaines années, ainsi que les critères ayant présidé au choix des axes. Les axes s'inscrivent dans les domaines d'expertise issus de la programmation 2005-2008 de l'Institut, mais par rapport à cette programmation, ils ciblent davantage les secteurs d'activités où l'Institut dispose déjà de capacités, soit à l'interne ou en partenariat, pour effectuer de la recherche ou en développer. Ces axes sont de nature transversale, c'est-à-dire qu'ils traversent plusieurs secteurs et domaines d'activités. Ils veulent favoriser l'intégration des approches et des méthodes ainsi que la mise en commun des systèmes d'information et des bases de données. Sur le plan du partage des connaissances, ils visent à faciliter la cohérence des activités ciblant les mêmes utilisateurs.

Cette section esquisse un portrait succinct du champ de recherche correspondant à chaque axe et identifie des activités de recherche à développer à l'intérieur de chacun. Les 10 axes retenus sont : l'analyse, la prévention et la gestion des risques; les théories et méthodes; le partage et l'utilisation des connaissances; la santé des Autochtones; les inégalités de santé et les déterminants sociaux; les habitudes de vie; les maladies chroniques; la santé mentale; les services de 1re ligne et la gouverne du système de santé; les politiques publiques.

La sixième section énonce les principes sur lesquels s'appuiera l'Institut pour guider ses actions et mettre en application ses perspectives de développement de la recherche. Se fondant sur des enjeux énoncés dans la littérature scientifique et dans les politiques gouvernementales des dernières années, cinq principes directeurs sont proposés, qui se veulent autant de mécanismes structurants pour le développement de la recherche à l'Institut. Il s'agit de : la rigueur scientifique dans une perspective d'innovation; les alliances avec les partenaires-décideurs et les partenaires-chercheurs; le partage et l'utilisation des connaissances; la valorisation de l'éthique de la recherche; la préparation de la relève. Cette section identifie également des conditions et des actions à mettre en oeuvre pour le développement de la recherche à l'Institut.

En conclusion, l'Institut, même s'il dispose d'assises solides et d'un noyau intéressant de chercheurs, tient à s'associer avec ses partenaires du réseau de la santé et des services sociaux et des milieux de recherche pour mieux contribuer au développement de la recherche en santé publique. Les perspectives de développement de la recherche qu'il propose peuvent constituer un levier pour l'action en suscitant des échanges pertinents et des opportunités d'ententes de collaboration avec les partenaires, en stimulant la consolidation et le développement de chantiers de production de même que l'évolution de sa programmation à l'interne, et surtout, en permettant un partage d'expertise et de connaissances sur les grands enjeux de santé publique que la recherche peut éclairer.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-52274-4

ISBN (imprimé): 

978-2-550-52273-7

Notice Santécom: