Perspectives de recherche en santé des populations au moyen de données complexes

La recherche en santé des populations connaît, depuis quelques années, un développement sans précédent à l’échelle internationale. Le Canada et le Québec ne font pas exception à cette tendance. Depuis la création des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et l’introduction d’un volet santé publique et santé des populations par le Fonds de recherche en santé du Québec (FRSQ), les possibilités de recherche dans le domaine se sont multipliées. Ces possibilités accrues de financement sont accompagnées en parallèle du développement de nombreuses enquêtes complexes par les divers organismes statistiques. Ces développements sont d’une importance capitale pour la recherche en santé et le développement de politiques publiques plus efficaces. Une telle entreprise relève de la mission d’un réseau, puisqu’elle vise à rassembler les chercheurs afin de favoriser la poursuite d'activités innovatrices et d’ajouter une valeur aux moyens de recherche existants.

Le présent document présente une proposition d’élaboration d’une sorte de « carte vivante » de la recherche en santé des populations utilisant des données complexes. Il s’agit en fait de faire un bilan des recherches et des données empruntant cette perspective de recherche en santé des populations et de tirer les conclusions qui s’imposent pour leur développement futur. Nous renonçons à faire un bilan exhaustif de toutes les données et des recherches produites jusqu’à aujourd’hui dans le domaine de la santé; nous limiterons plutôt nos efforts aux types de données les plus prometteuses pour l’étude du développement de la santé et du bien-être au sens large, à savoir les données dites « complexes ».

Nous fournirons, plus loin dans le texte, une définition détaillée de ce que nous entendons par l’expression « données complexes ». Toutefois, retenons déjà qu’elle fait référence à trois caractéristiques principales : il s’agit (1) de données longitudinales qui fournissent des informations sur un même échantillon au fil du temps, (2) de données qui couvrent de façon équilibrée plusieurs thématiques ou sous-domaines de la vie des individus (éducation, vie familiale, vie professionnelle, santé) et (3) de données du type multiniveaux, qui saisissent plusieurs niveaux encastrés de la réalité sociale (individus inclus dans des ménages, eux-mêmes inclus dans des quartiers). On peut également imaginer d'autres milieux d’inclusion des individus comme l’école et le lieu de travail, eux-mêmes inclus dans des quartiers.

Nous présenterons tout d'abord une conceptualisation des quatre déterminants sociaux de la santé qui permet de tenir compte des divers niveaux où ils ont une influence. Nous procéderons par la suite à une brève présentation de la perspective du cycle de vie, qui permet de faire le pont entre une approche intégrée et longitudinale de la santé et les données complexes adaptées à cette perspective. Suivra un exposé de ce que nous entendons par « enquêtes complexes » et des contributions spécifiques de ces enquêtes à l’étude de la santé des populations. Finalement, nous présenterons un bilan des données canadiennes en procédant à une discussion de leur caractère plus ou moins complexe, bilan qui sera suivi par une discussion des actions à prendre et de la façon de les coordonner avec d’autres volets de la recherche en santé des populations.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-43169-3

Notice Santécom: