COVID-19 : Mesures de prévention en milieux de travail pour les travailleuses enceintes ou qui allaitent en contexte de transmission communautaire

Les recommandations présentées dans ce document seront mises en place lorsque le directeur national de santé publique du Québec décrétera la transmission communautaire soutenue de la COVID-19 dans la population québécoise. Cette transmission communautaire pourra être décrétée localement, régionalement ou à l’échelle de la province.

Dans le contexte actuel, les prémisses à ces recommandations sont celles émises pour l’ensemble de la population québécoise par les autorités de santé publique : la clientèle doit reporter les rendez-vous non urgents, doit demeurer à la maison à l’exception des déplacements essentiels (épicerie, pharmacie, soins de santé urgents), doit respecter la distanciation sociale, doit suivre les procédures prévues lorsqu’elle présente des symptômes.

Étant donné qu’il n’existe aucun vaccin efficace ou traitement spécifique pour la COVID-19, au moment d’écrire ces lignes, les mesures de santé publique sont les outils disponibles pour atténuer l’incidence de la maladie. L’application du programme Pour une maternité sans danger est l’une de ces mesures en milieu de travail afin de protéger la travailleuse enceinte, l’enfant qu’elle porte et l’enfant allaité.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a confié à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) le mandat de former un groupe de travail chargé d’élaborer des recommandations intérimaires pour les milieux de travail dans le cadre de l’application du retrait préventif et de l’affectation de la travailleuse enceinte ou qui allaite.

Résumé des recommandations

Ces recommandations s'appliquent durant toute la période épidémique québécoise et dans le contexte de transmission communautaire soutenue locale, régionale ou provinciale décrétée par les autorités de santé publique. Les détails et références se trouvent dans le document PDF complet.

Recommandations concernant les travailleuses enceintes (milieux hospitaliers, cliniques médicales dédiées ou non dédiées et milieux d’isolement) (Niveau élevé ou très élevé)

Affecter la travailleuse enceinte de manière à éliminer :

  • Les contacts rapprochés (moins de 2 mètres et sans mesure de protection physique, telle une vitre de séparation) auprès de la clientèle et des collègues de travail;
  • La présence dans un même local (chambre, salle de traitements, etc.) avec les personnes sous investigation ou les cas probables ou confirmés de COVID-19;
  • Les soins, les prélèvements, les examens médicaux, les examens paracliniques et les traitements des personnes sous investigation ou cas probables ou confirmés de COVID-19;
  • Le transport des personnes sous investigation ou cas probables ou confirmés de COVID-19;
  • Les tâches reliées au nettoyage et à la désinfection de l’environnement, du matériel et des effets personnels ayant été en contact avec une personne sous investigation, un cas probable ou confirmé de COVID-19;
  • La gestion des dépouilles qui étaient des personnes sous investigation ou des cas probables ou confirmés de COVID-19;
  • Les contacts, soins ou traitements des personnes sous investigation ou cas probables ou confirmés de COVID-19 en confinement au domicile ou en hébergement;
  • Toutes tâches dans les secteurs ou les établissements déclarés en isolement pour la COVID-19 par les autorités de l’établissement concerné.

Recommandations concernant les travailleuses enceintes dans les autres milieux de travail avec contact rapproché avec la clientèle et les collègues de travail (Niveau modéré)

Affecter la travailleuse enceinte de manière à éliminer :

  • Les contacts rapprochés (moins de 2 mètres et sans mesure de protection physique, telle une vitre de séparation) auprès de la clientèle ou des collègues de travail.

Recommandations concernant les travailleuses enceintes dans les milieux de travail sans contact rapproché avec la clientèle mais avec contact rapproché avec les collègues de travail (Niveau faible)

Affecter la travailleuse enceinte de manière à éliminer :

  • Les contacts rapprochés (moins de 2 mètres et sans mesure de protection physique, telle une vitre de séparation) auprès des collègues de travail.

Recommandations concernant les travailleuses allaitantes

Il n’y a pas de données probantes actuellement sur la transmission verticale de l’infection par le lait maternel. 

Une étude chinoise, de petit nombre, a démontré que le virus SARS-CoV-2 n’a pas été détecté dans le colostrum des patientes infectées.

Le nouveau-né allaité semble plutôt à risque d’une infection COVID-19 par les contacts fréquents et rapprochés avec sa mère infectée par le SARS-CoV-2.

Les CDC recommandent que la femme allaitante ayant contracté l’infection, après la période d’isolement recommandée en milieu de soins avec le nouveau-né, porte un masque de procédure et procède à un lavage rigoureux des mains avant chaque période d’allaitement.

La SOGC ne recommande pas l’isolement systématique du nourrisson de l’infection soupçonnée ou confirmée chez la mère. Toutefois, selon les valeurs et la disponibilité des ressources d’une famille, ses membres peuvent choisir de séparer le nourrisson de la mère jusqu’à ce que les précautions d’isolement pour la mère puissent être formellement abandonnées. Avant de s’occuper de son nourrisson, la femme doit bien se laver les mains et porter un masque pendant les soins. Les femmes qui choisissent d’allaiter devraient le faire à condition qu’elles se soient lavé les mains et qu’elles portent un masque de procédure.

Considérant ces éléments, à la lumière des données actuelles, nous ne recommandons pas d’affectation préventive de la travailleuse allaitante.

Ces recommandations seront ajustées, si besoin est, à la lumière des données publiées ultérieurement ou des recommandations des autorités de santé publique.


Les informations présentées dans ce document seront ajustées selon l’évolution de la situation épidémiologique et des nouvelles connaissances scientifiques sur le SARS-CoV-2, la COVID-19 et les impacts sur la grossesse, l’enfant à naître et l’enfant allaité.

Ce document doit être consulté de façon complémentaire aux autres documents produits par l’Institut national de santé publique du Québec sur la COVID-19. La version la plus à jour de ces documents est accessible sur le site Web de l’INSPQ.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: