Usages, impacts sur la santé et encadrement parental de l’utilisation des écrans chez les 6-17 ans : sondage prépandémie auprès des parents québécois

L’exposition aux écrans et leurs usages sont en hausse dans la vie des Québécois. Leurs effets sur la santé et le développement des jeunes préoccupent les parents, mais aussi la communauté médicale et scientifique ainsi que les décideurs.

Ce rapport de recherche présente les résultats d’une étude menée auprès de parents québécois ayant des enfants de six à dix-sept ans. Ce portrait prépandémie porte sur les usages et la disponibilité des écrans chez leurs enfants, les impacts perçus de ces usages sur leur santé et leur développement ainsi que l’encadrement parental en matière d’utilisation des écrans.

Temps d’écran

  • L’étude révèle que la majorité des jeunes dépassent le seuil recommandé de deux heures par jour, et ce, tant les jours de semaine que de fin de semaine.

Facteurs déterminants du temps passé par les jeunes devant leurs écrans

  • Le temps d’écran quotidien s’accroit avec l’âge des jeunes. Le non-respect des recommandations relatives au temps d’écran augmente en fonction de l’âge tout comme l’utilisation intensive des écrans, au-delà de quatre heures par jour.
  • Les enfants uniques se retrouvent en plus grande proportion que ceux provenant de familles composées de deux enfants et plus à dépasser le temps d’écran recommandé la semaine.
  • L’utilisation intensive est trois fois plus élevée les jours de fin de semaine que les jours de semaine.
  • Une utilisation intensive des écrans est aussi davantage observée chez les jeunes tenus d’utiliser un appareil personnel à l’école.

Possession d’appareils numériques personnels

  • Les jeunes évoluent dans des milieux où plusieurs appareils munis d’écran sont disponibles. La majorité d’entre eux en possèdent au moins un, personnellement, le téléphone étant rapporté en plus grande proportion.
  • Comme pour le temps d’écran, le nombre d’appareils numériques personnels croît avec l’âge. De plus, les garçons possèdent généralement un plus grand nombre d’appareils que les filles.
  • D’autres facteurs favorisent un nombre important d’appareils personnels, dont le fait d’être enfant unique et le fait d’évoluer dans un milieu scolaire exigeant l’utilisation d’un appareil numérique personnel.

Impacts négatifs de l’usage des écrans

  • Des impacts négatifs sont relevés par les parents sur la santé psychologique, la santé physique, le fonctionnement social, l’existence d’usages problématiques et la santé cognitive.

Stratégies parentales pour prévenir les risques sur la santé associés aux écrans

  • Les parents, peu importe leur statut socioéconomique, rapportent connaître et appliquer plusieurs stratégies d’encadrement adaptées à l’âge de l’enfant pour prévenir les risques liés aux écrans.

En conclusion, il sera important de suivre l’évolution des habitudes des jeunes et des parents en matière d’utilisation accrue des écrans suite à la pandémie de COVID-19 afin de définir un cadre de prévention québécois adapté à cette nouvelle réalité.

Usages, impacts sur la santé et encadrement parental de l’utilisation des écrans chez les 6 17 ans : sondage prépandémie auprès  des parents québécois

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-90749-7

Notice Santécom: