Comprendre la mise à l’agenda en politiques publiques avec le modèle des 4 p : pouvoir, perception, puissance et proximité

La présente note documentaire fait partie d’une série portant sur les différents modèles utilisés en science politique pour représenter les processus de développement des politiques publiques. Soulignons que le but de ces notes n’est pas de raffiner un modèle existant. Notre propos consiste plutôt à suggérer comment chacun de ces modèles peut constituer autant de grilles de lecture utiles pour soutenir les réflexions et l’action autour de la production de politiques publiques favorables à la santé.

Outre les nouvelles ou événements imprévus qui surviennent quotidiennement, les décideurs politiques doivent composer avec de multiples demandes de la part de nombreux acteurs évoluant autour d’eux. Ces aléas et ces demandes constituent autant d’enjeux qui entrent en compétition pour retenir leur attention et se hisser une place dans l’ordre du jour gouvernemental. Or, dans un contexte de ressources limitées (cognitives, financières, en matière de temps, etc.), des choix s’imposent. Dans le domaine de l’analyse des politiques publiques, on nomme « mise à l’agenda » cette première étape1 où apparaissent sur une « liste » divers sujets sur lesquels les décideurs tels les élus et les hauts fonctionnaires peuvent se pencher. La sélection (parfois inconsciente) de ces sujets est fondamentale, car un sujet absent de la « liste » ne pourrait pas être l’objet de décisions. En quelques mots, le champ d’études de la mise à l’agenda s’intéresse au classement des priorités gouvernementales.
Il permet de comprendre pourquoi, devant la concurrence entre les enjeux sociaux préoccupants, certains commandent une réponse politique plus ou moins immédiate. À l’inverse, la littérature en science politique sur la mise à l’agenda nous permet aussi de comprendre pourquoi certains dossiers ou enjeux sont ignorés, passant un peu sous le radar.

Cette note documentaire expose le modèle conceptuel des 4 p (pouvoir, perception, puissance et proximité) proposé par Zahariadis (2016) pour comprendre ce processus de mise à l’agenda2. D’abord, un survol des écrits théoriques permet de présenter quelques facettes de la réalité politique pertinentes pour contextualiser la prise de décision politique. Ensuite, les 4 p sont exposés dans le but d’alimenter la réflexion des acteurs en santé publique (praticiens, professionnels et gestionnaires travaillant dans les organisations publiques ou communautaires de santé) souhaitant développer leur capacité à mettre à l’agenda certains enjeux pertinents pour la santé publique.


  1. La littérature de science politique présente les étapes d’analyse des politiques publiques dans cet ordre : la mise à l’agenda, la formulation, la prise de décision (ou adoption), la mise en œuvre (ou implantation) et l’évaluation.
  2. Ce modèle a été développé par Zahariadis pour permettre de comprendre de manière simple les principaux déterminants de la mise à l’agenda, qui ont été identifiés dans les études théoriques antérieures.
Comprendre la mise à l’agenda en politiques publiques avec le modèle des 4 p : pouvoir, perception, puissance et proximité

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-88278-7