La consommation des Autres aliments et des boissons chez les Québécois

Une saine alimentation contribue au maintien de la santé, au bien-être général ainsi qu’à la prévention des maladies chroniques. La présente étude documente d’une part, la consommation des Autres aliments, soit ceux ne faisant pas partie des quatre groupes d’aliments du Guide alimentaire canadien de 2007 et, d’autre part, la consommation des boissons, peu importe leur appartenance à un groupe alimentaire.  L’étude a été réalisée à partir des données de l’Enquête  sur la santé dans les collectivités canadiennes conduite en 2015 par Statistique Canada et dont la thématique était la nutrition.

Contribution aux apports en énergie

  • Les résultats de l’enquête de 2015 indiquent qu’une calorie sur cinq provient des Autres aliments. Le pourcentage des calories que cette catégorie d’aliments fournit aux jeunes de 2 à 18 ans (16 %) est moins élevé que celui des adultes (22 %).
  • Les principaux contributeurs d’énergie parmi les Autres aliments sont les matières grasses (5 % des calories quotidiennes), les boissons alcoolisées (4 %) et les boissons gazeuses ou aux fruits (2 %).

Autres aliments

  • Les matières grasses sont consommées par près des trois quarts des Québécois de 2 ans et plus. Une proportion plus élevée de Québécois (44 %) consomment de la margarine comparativement aux autres types de matières grasses.
  • Les sucres, les sirops et les confitures sont consommés par plus de la moitié des Québécois. Quant aux confiseries, la fréquence de consommation diminue avec l’âge, les jeunes étant significativement plus nombreux (25 %) que les
    adultes (15 %) à en manger. De plus, un Québécois sur dix a déclaré avoir mangé du chocolat au cours de la journée de référence.
  • Comparativement à 2004, la consommation de matières grasses et de sucres, sirops et confitures a été plus faible en 2015.

Boissons

  • Les Québécois consomment en moyenne 1,75 litre par jour de boissons de toutes sortes, incluant l’eau.
  • L’eau est la principale boisson consommée par les Québécois (90 %) et la quantité moyenne bue par jour est de 588 ml et de 847 ml respectivement chez les jeunes et les adultes. Près des deux tiers de l’eau bue provient du robinet et le tiers est embouteillée.
  • Près du tiers des adultes ont consommé des boissons alcoolisées lors de la journée de référence et, parmi ceux en ayant consommé, la quantité moyenne bue équivaut à environ deux consommations (691 ml de bière ou 277 ml de vin).
  • La quantité moyenne de boissons sucrées (incluant les jus de fruits) bues par les jeunes est plus élevée que celle des adultes (342 ml c. 267 ml).
  • La quantité de boissons gazeuses consommées diminue significativement à mesure que la scolarisation des ménages augmente.
  • Les Québécois vivant dans un ménage dont le revenu se situe dans les deux quintiles les plus faibles ont une consommation plus élevée de boissons sucrées (incluant les jus de fruits) que ceux dont le ménage a un revenu plus élevé.
  • Comparativement à 2004, la consommation des boissons gazeuses et des boissons aux fruits apparaît réduite en 2015 alors que celle des boissons lactées sucrées ainsi que des cafés ou thés sucrés est augmentée.
L’ESCC Nutrition 2015 constitue une précieuse source d’information sur l’alimentation et la nutrition de la population québécoise. La présente étude a permis de mettre en lumière l’ampleur de la consommation des Autres aliments et des boissons dont la plupart se distinguent par leur faible valeur nutritive. Les résultats pourront être utilisés pour l’élaboration de stratégies d’intervention adaptées aux besoins de la population et pour la création d’environnements favorables à la saine alimentation.
La consommation des Autres aliments et des boissons chez les Québécois

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-85800-3

ISSN (électronique): 

2562-4156

Notice Santécom: