Hospitalisations et complications attribuables à l’influenza : rapport de surveillance 2018-2019

Le projet de surveillance des hospitalisations et complications attribuables à l’influenza est mené par l’INSPQ depuis 2011 pendant les pics de circulation du virus de l’influenza dans 4 hôpitaux de soins aigus. Au cours des 12 semaines de surveillance de 2018-2019, un virus de l’influenza a été détecté chez 29 % des 780 patients admis pour symptômes respiratoires inclus dans l’analyse, avec presque exclusivement des virus de type A (99 %). L’influenza de sous-type A(H1N1)pdm09 a été détecté plus fréquemment que le sous-type A(H3N2) (21 % versus 7 %). La proportion de détections des virus de l’influenza était plus faible chez les enfants (24 %) que chez les adultes (31 %), alors qu’un virus respiratoire non-influenza (VRNI) a été détecté plus souvent chez les enfants (68 %) que chez les adultes (30 %).

Aucune admission aux soins intensifs (SI) n’a été rapportée chez les enfants avec une infection influenza; la proportion d’admissions aux SI chez les adultes avec influenza était de 23 % chez les 18-64 ans et 10 % chez les personnes de 65 ans et plus. Aucun décès n’a été constaté chez les enfants atteints de la grippe, mais 5 décès l’ont été chez les adultes (3 cas avec A(H1N1)pdm09 et 2 cas avec influenza A(H3N2)), soit 1 parmi chacun des groupes d’âge de 18-64 ans (2 %), 65-74 ans (2 %), 75-84 ans (3 %) et 2 parmi les patients de 85 ans et plus (7 %). Quatre des 5 décès influenza positifs présentaient des maladies sous-jacentes.

Les estimés de l’efficacité vaccinale (EV) indiquaient que le vaccin influenza de cette saison a procuré une bonne protection contre les hospitalisations adultes pour influenza de sous-type A(H1N1)pdm09, mais une protection modeste contre les hospitalisations pour influenza de sous-type A(H3N2). Nos résultats doivent néanmoins être interprétés avec prudence compte tenu du peu d’effectifs et de l’instabilité des estimés d’EV.

Autant chez les enfants que chez les adultes, la grippe n’était pas associée à une maladie plus sévère que chez les patients avec VRNI ou sans virus détecté en ce qui concerne la durée de séjour, la présence d’une pneumonie confirmée ou probable à la radiographie, l’admission aux soins intensifs et la mortalité.

 

Contexte

L’évaluation de l’impact du virus de l’influenza sur la morbidité hospitalière annuelle fait partie des objectifs de la surveillance de la grippe au Québec. Depuis 2011, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) mène durant les pics des saisons grippales, des études prospectives avec confirmation virologique des patients hospitalisés avec une infection respiratoire aiguë (fièvre objectivée ou non sans autre cause évidente, ou toux, ou mal de gorge) dans des hôpitaux desservant autour de 10 % de la population québécoise. Le pic de la saison correspond à la période où le seuil de 15 % des spécimens positifs pour influenza est atteint par les laboratoires hospitaliers du Québec participant à la surveillance provinciale des virus respiratoires. Ce document présente les faits saillants de la 8e saison du projet sur les hospitalisations et complications attribuables à l’influenza, soit celle de 2018-2019, mené dans quatre hôpitaux de soins aigus du Québec (Hôpital de Chicoutimi, Hôpital régional de Rimouski, Hôpital Hôtel-Dieu de Lévis et Centre hospitalier régional de Trois-Rivières).

 

Méthode

Dans le cadre du projet, les patients hospitalisés présentant une infection respiratoire aiguë ont eu un dépistage systématique du virus de l’influenza et des informations démographiques et cliniques ont été recueillies chez les patients consentants. Les spécimens obtenus par prélèvement nasal ont été analysés au Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) pour rechercher simultanément un ensemble de virus respiratoires. Plus de détails peuvent être consultés dans les rapports des années précédentes(1‑7). Un devis test-négatif a été utilisé pour l’estimation de l’efficacité vaccinale (EV). L’EV a été calculée en utilisant la formule (1-RC) x 100 %, où le rapport de cotes (RC) = la cote des patients positifs pour le virus de l’influenza ayant été vaccinés, divisée par la cote de patients négatifs pour l’influenza ayant été vaccinés.

Hospitalisations et complications attribuables à l’influenza : rapport de surveillance 2018-2019

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-85653-5

Notice Santécom: