Les interventions de renoncement au tabac chez les jeunes adultes

Depuis plus de deux décennies, la consommation de tabac est en baisse au Québec. Malgré cela, certains groupes fument encore de manière substantielle. C’est le cas des jeunes adultes âgés de 18 à 34 ans, chez qui la prévalence du tabagisme (23,7 %) est plus élevée que celle de l’ensemble de la population de 12 ans et plus (18,4 %).

Cette synthèse de connaissances a permis d’évaluer l’efficacité des interventions de renoncement au tabac pour les jeunes adultes. Elle s’est également concentrée sur les facteurs pouvant exercer une influence prépondérante sur la participation des jeunes adultes dans ces interventions.

Les constats de la recherche fournissent des exemples intéressants de divers types d’interventions conçues pour cette clientèle. Certaines caractéristiques communes permettent de délimiter de grandes tendances utiles pour mieux comprendre cette problématique.

  • On peut inférer de la littérature recueillie que l’apport de la technologie est très recherché pour les interventions destinées aux jeunes adultes. Les composantes technologiques utilisées dans les interventions peuvent être divisées en deux catégories, soit les médiums de dispensation technologique, tel un téléphone mobile, une tablette, un ordinateur ou même une montre intelligente et les plateformes virtuelles sur lesquelles repose le contenu de l’intervention, soit, par exemple, un réseau social tel Facebook, des envois courriels, ou encore un site Web. Les interventions ayant utilisé des composantes technologiques ont toutes démontré des résultats d’efficacité significatifs.
  • L’engagement des jeunes adultes dans les interventions demeure un problème fondamental du processus de renoncement chez cette population. Il est important, à cet égard, de prévoir des stratégies afin de retenir les jeunes adultes captifs des interventions proposées. Parmi ces stratégies, les incitatifs financiers de même que la personnalisation des interventions sont des moyens pertinents à mettre en application.
  • L’inclusion des pairs, particulièrement ceux ayant arrêté de fumer avec succès, s’avère être une stratégie favorisant la réussite dans le processus de renoncement au tabac. À cela se conjugue le fait qu’il soit important de consulter la population cible lors du développement des interventions.
  • Cette synthèse souligne également l’importance d’être attentif aux clientèles susceptibles de recevoir les interventions. Par exemple, les étudiants des écoles de métier, ou encore les jeunes adultes évoluant sur le marché du travail devraient bénéficier d’interventions adaptées à leur réalité, tout comme les étudiants collégiaux et universitaires.

Par-dessus tout, cette synthèse réaffirme l’importance de poser des gestes concrets au niveau du tabagisme chez les jeunes adultes, car les prévalences ne s’amenuisent pas de manière importante d’année en année. 

Les interventions de renoncement au tabac chez les jeunes adultes

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-82319-3

Notice Santécom: