Rapport annuel de gestion 2011-2012

Symposium sur les politiques publiques en matière de substances psychoactives
En septembre 2011, l’Institut a organisé un symposium sur les politiques publiques en matière de substances psychoactives (SPA) avec l’objectif d’amorcer une réflexion pour le développement d’une vision québécoise sur le sujet. Des experts de différentes disciplines ont tenté de clarifier les enjeux sociaux et de santé liés au cadre législatif actuel en matière de SPA et de favoriser l’échange sur les politiques publiques permettant d’optimiser la santé et le bien-être de la population. Dans le but de baliser cette réflexion et de la partager avec un auditoire plus large de personnes intéressées, une publication a également été produite.

15es Journées annuelles de santé publique
Grand rendez-vous annuel de formation continue de la santé publique québécoise, les Journées annuelles de santé publique (JASP) ont célébré en novembre 2011 leur 15e anniversaire. Elles accueillent ainsi depuis quinze ans des centaines d’intervenants concernés par la santé et le bien-être de la population. Motivée par les besoins de formation continue du réseau de la santé et des services sociaux et de ses partenaires multisectoriels, la programmation des JASP repose sur la mise au jour de nouveaux enjeux et la valorisation des connaissances récentes sur des problématiques plus connues. À cette occasion, les JASP ont présenté la rencontre internationale appelée « La prochaine décennie pour les écoles favorisant la santé, le bien-être et la réussite éducative », afin de proposer d’identifier des pistes de solution répondant aux défis de la transformation des pratiques requise pour soutenir la réussite éducative, la santé et le bien-être de façon plus efficace, pérenne et équitable. Quatorze autres thématiques étaient au programme des JASP sous le thème « D’autres regards, d’autres avenues ». Toujours dans le cadre des JASP, le Réseau Santécom a célébré son 25e anniversaire. Depuis 1987, il est le dépositaire officiel des publications du réseau québécois de santé publique. En 2003, il devient un véritable réseau de partenaires dont la gestion relève, dès lors, de l’Institut. Le Réseau Santécom regroupe actuellement six centres de documentation et comporte 32 000 notices bibliographiques, dont près de 10 000 documents en texte intégral.

Dépistage de l’infection par le VIH et intervention à la Cour suprême du Canada
Une meilleure compréhension récente de la dynamique de la transmission du VIH et l’avènement de nouvelles technologies de dépistage donnent une importance nouvelle au dépistage le plus précoce possible des personnes infectées. Or, on sait qu’au Canada et au Québec, environ le quart des personnes atteintes ignorent leur infection. C’est dans ce contexte que l’Institut a déposé un avis sur l’optimisation du dépistage de l’infection par le VIH. Cet avis, contenant 48 recommandations, est à l’étude au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). C’est aussi dans le but d’éviter que se dressent de nouvelles barrières au dépistage que l’Institut a décidé d’intervenir auprès de la Cour suprême du Canada dans le cadre de deux causes, les affaires Mabior (au Manitoba) et D.C. (au Québec), quant à l’importance du risque et à la nécessité de divulguer son état, pour une personne infectée, s’il y a port du condom et si la charge virale est indétectable. L’Institut a ainsi été en mesure de sensibiliser la Cour aux récents développements des connaissances à propos du risque réel de transmission par des personnes qui se protègent pendant leurs relations sexuelles ou qui adhérent à un traitement qui réduit leur charge virale sous le seuil de la détection par les tests extrêmement sensibles actuellement utilisés. L’Institut a aussi informé la Cour des effets pervers potentiels d’une criminalisation à outrance sur les efforts de prévention de la transmission du VIH. Le jugement de la Cour devrait être rendu à la fin de l’automne 2012 ou au début de l’hiver 2013.

Utilisation des appareils de bronzage chez les jeunes de moins de 18 ans
L’Institut a déposé au MSSS un avis portant sur les mesures réglementaires visant à réduire l’utilisation des appareils de bronzage chez les jeunes de moins de 18 ans et a participé aux travaux de la Commission de la santé et des services sociaux (CSSS) dans le cadre de l’étude de la pétition déposée par la Société canadienne du cancer sur ce même sujet. L’Institut a été invité de nouveau à la CSSS pour l’étude du projet de loi visant à prévenir les cancers de la peau causés par le bronzage artificiel chez les jeunes. Ce projet de loi, adopté à l’unanimité par l’Assemblée nationale, vient interdire l’offre ou la vente de services de bronzage artificiel par rayons ultraviolets aux Québécois âgés de moins de 18 ans. De plus, toute publicité sur le bronzage artificiel devra contenir une mise en garde sur ses effets nocifs et mentionner l’interdiction d’accès aux salons de bronzage pour les mineurs.

Éclosion de rougeole
Au cours de l’année 2011, le Québec fut aux prises avec la plus importante éclosion de rougeole à survenir dans les Amériques depuis l’élimination de la maladie en 2002. Cette éclosion a affecté plus particulièrement les jeunes de 5 à 19 ans. À la demande du MSSS, le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) a soutenu le réseau des laboratoires hospitaliers en effectuant des épreuves de laboratoire liées à cette éclosion de rougeole. Plus de 1 400 échantillons ont été reçus pour la détection d’anticorps et 500 pour la caractérisation génique.

Études et analyses de l’état de santé de la population
L’année 2011-2012 fut marquée par la publication, en novembre 2011, du rapport du directeur national de santé publique du MSSS Pour guider l’action – Portrait de santé du Québec et de ses régions, auquel l’Institut a collaboré de façon importante avec l’Institut de la statistique du Québec. Cette publication vise, d’une part, à informer l’ensemble de la population et les acteurs directs et indirects en santé et services sociaux et, d’autre part, à soutenir la prise de décision pour contribuer à la progression de stratégies visant l’amélioration de la santé de la population.

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-65471-1

ISBN (imprimé): 

978-2-550-65470-4

ISSN (électronique): 

1918-1477

ISSN (imprimé): 

1713-9848

Notice Santécom: