L'usage de substances psychoactives chez les jeunes Québécois : meilleures pratiques de prévention

Ce document constitue le troisième et dernier volet de l’état de situation sur l’usage de substances psychoactives (SPA) chez les jeunes Québécois. Le premier volet, paru en 2009, présentait le portrait épidémiologique de la consommation de SPA chez les jeunes de 10 à 24 ans (Gagnon, 2009). Le deuxième, paru en 2010, présentait une mise à jour des connaissances quant aux conséquences pouvant être liées à l’usage de SPA chez les jeunes et aux facteurs qui permettent d’en expliquer l’usage (Gagnon & Rochefort, 2010).

Le présent volet traite des meilleures pratiques de prévention. Ce document rappelle d’abord les différentes classifications des pratiques de prévention et propose une définition des meilleures pratiques. Certains critères de planification et conditions d’efficacité sont ensuite présentés. L’objectif, la méthodologie et les résultats de la revue systématique de la littérature sur les pratiques de prévention en matière de SPA chez les jeunes, sont finalement décrits. Découlant des constats établis dans les deux premiers volets de cet état de situation, la recherche documentaire de cette revue de la littérature a mis l’accent sur les interventions visant la consommation d’alcool et de cannabis chez les jeunes.

Rappelons que l’ensemble de l’état de situation s’inscrit dans le cadre d’une entente spécifique entre la Direction générale des services sociaux (DGSS), du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Notons aussi que ce mandat découle de la mise en oeuvre du Plan d’action interministériel en toxicomanie 2006-2011.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-65380-6

ISBN (imprimé): 

978-2-550-65379-0

Notice Santécom: