Questions éthiques en temps de pandémie

La présente série d'études de cas, extraites de documents ou de plans de recherche existants, fait partie d'un projet plus vaste sur l'éthique en temps de pandémie actuellement mené par le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS). Cette série vise à contribuer à la réflexion entourant l'utilisation de l'analyse éthique dans les pratiques de santé publique et dans le développement de politiques publiques favorables à la santé. L'objectif principal est d'illustrer un large éventail de scénarios de pandémie et de contrôle des maladies infectieuses dans lesquels les rôles et les responsabilités des professionnels génèrent des situations éthiques complexes. Les cas examinés traitent de problèmes liés aux pouvoirs et aux devoirs des fournisseurs de soins de santé et des responsables de santé publique. Ils ont été conçus pour transposer dans un contexte pratique les questions d'éthique relatives aux préparatifs et aux interventions en situation de pandémie.

Ce survol de certains des enjeux et débats moraux les plus susceptibles de se produire durant une pandémie n'est pas destiné à établir des prescriptions normatives, définitives ou absolues en cernant un seul bon plan d'action. L'examen des cas vise plutôt à stimuler la délibération au sein d'un groupe d'individus, possiblement issus de multiples disciplines et ayant des perceptions variées, à adopter différentes perspectives dans des contextes particuliers et généraux et à acquérir une meilleure compréhension des divers enjeux en cause. La délibération peut mener à un consensus sur un plan d'action préférable ou acceptable, notamment à travers l'évaluation et la comparaison des différentes solutions de rechange. Cet exercice requiert un engagement envers le respect mutuel dans la recherche transparente d'intérêts communs. Compte tenu des risques et des incertitudes qui se retrouvent dans les scénarios, on peut en effet s'attendre à voir surgir des conflits entre les différentes croyances, interprétations ou justifications — lesquelles peuvent toutes se défendre selon certains points de vue.

Bien que les valeurs et les principes éthiques ne puissent être mis en application de façon linéaire ou mécanique, ils peuvent susciter la réflexion et fournir des balises pouvant aider à la fois les individus et les organisations à prendre de bonnes décisions durant des périodes difficiles. Il est important de garder à l'esprit que les principes importants en santé publique (qui comprennent notamment l'intérêt commun, la solidarité, l'équité, la réciprocité, la nécessité, la protection contre les mauvais traitements, la proportionnalité, la liberté individuelle et la dignité, la confidentialité et l'efficacité) ou dans les prises de décisions efficaces (qui requièrent généralement des processus raisonnables, transparents, inclusifs, réceptifs et responsables) ne seront pas toujours pertinents pour chacun des cas.

Il est également essentiel de noter qu'aucune hiérarchie de principes ou de buts n'est largement acceptée en matière de santé publique. Cela signifie qu'aucun principe n'aura toujours ou de façon générale la priorité lorsqu'il est question d'interventions ou de politiques en santé publique. Il faut ainsi souvent assurer l'équilibre entre de multiples objectifs et valeurs. Chacun des cas doit donc être abordé comme un ensemble unique de circonstances qui nécessite une analyse spécifique. Bien qu'il n'y ait possiblement aucune « bonne réponse » objective à plusieurs des défis moraux soulevés dans ces cas, ceux-ci offrent des pistes de réflexion valables pour les personnes qui cherchent à aborder un dilemme précis. La recherche et l'adoption de solutions valables et justifiables, même si elles sont liées à des contextes spécifiques, représentent l'un des objectifs clés de l'analyse éthique et un objectif central dans le développement de compréhensions communes de l'éthique appliquée. Il est à espérer que ces cas permettront d'illustrer comment l'analyse éthique dans un contexte de santé publique est nécessairement désordonnée plutôt que stéréotypée et qu'il faut y consacrer du temps, du travail ainsi qu'une délibération à l'intérieur et entre les différentes communautés.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-62852-1

ISBN (imprimé): 

978-2-550-62851-4

Notice Santécom: