Méthode de synthèse de connaissances sur les politiques publiques

Ce document s'adresse aux acteurs de santé publique qui, dans leur rôle de promotion de la santé, s'intéressent aux politiques publiques comme levier d'action sur la santé des populations et ses déterminants. Plus précisément, ce document cherche à répondre aux besoins des acteurs de santé publique dans leur fonction d'experts éclairant les décideurs lors de la promotion, l'adoption et l'application de politiques publiques. Cette fonction exige qu'ils synthétisent les connaissances sur l'efficacité des politiques publiques à promouvoir la santé (y compris leur efficacité dans un contexte donné), et sur les enjeux d'application de ces politiques.

L'objectif de ce document est de proposer une méthode de synthèse de connaissances appropriée pour les politiques publiques, s'intéressant aux données d'efficacité, mais aussi aux données sur les enjeux d'application, dans le but de déterminer quelles sont les politiques ayant les meilleures chances de succès dans un certain contexte où on envisage leur application.

La méthode de synthèse de connaissances proposée s’inspire des sciences politiques, de l’analyse des politiques, des écrits sur la prise de décisions informée par les données probantes en santé publique, des travaux en évaluation, et des développements théoriques autour des processus délibératifs. Intégrant ces différents fondements, la démarche méthodologique proposée :

  • applique un cadre d’analyse qui dépasse l’efficacité des politiques étudiées, pour aussi prendre en compte leurs effets non recherchés, leurs effets en termes d’équité, et leurs enjeux d’application (coûts, faisabilité, acceptabilité);
  • s’appuie sur toute une gamme de données : quantitatives et qualitatives, scientifiques et non scientifiques.

Notre méthode de synthèse de connaissances comporte quatre étapes.

La première consiste à faire l’inventaire des politiques publiques permettant d’agir sur le problème de santé visé, puis choisir celle à laquelle sera consacrée la synthèse de connaissances.

La seconde étape est consacrée à expliciter la logique d’intervention (modèle logique), c'està- dire la chaîne des effets attendus entre la politique étudiée et le problème de santé visé.

La troisième étape, réalisée au moyen d’une revue de littérature, consiste à synthétiser les données sur les effets produits par cette politique dans les contextes où elle a déjà été mise en oeuvre (efficacité, effets non recherchés, effets en termes d’équité), et sur les enjeux d’application qu’elle a soulevés (coûts, faisabilité, acceptabilité).

Enfin, la quatrième étape vise à enrichir et contextualiser les données issues de la littérature à l’occasion de processus délibératifs réunissant des acteurs concernés par le problème de santé visé et oeuvrant dans le contexte dans lequel on envisage d’appliquer la politique étudiée. Le but des processus délibératifs est que ces acteurs discutent des données issues de la littérature, les enrichissent par leurs propres connaissances, et apprécient dans quelle mesure elles s’appliquent à leur contexte.

Pour illustrer cette méthode et en vérifier la pertinence, notre équipe l’a testée en l’appliquant à une option de politique publique de lutte contre l’obésité. À cause de ce cas d’application, certaines références méthodologiques utilisées portent sur l’obésité; cependant, elles sont tout aussi applicables à des politiques publiques concernant d’autres sujets.

À noter : comme le champ des synthèses de connaissances sur les politiques publiques est encore peu défini et porte sur un objet complexe, notre démarche est indicative et non normative. Ainsi, les personnes qui utiliseront notre méthode pourront choisir d’appliquer seulement certaines étapes, et/ou d’adapter à leur façon d’autres étapes, selon les enjeux en présence dans leur propre contexte. D’ailleurs, chaque étape prise séparément a un intérêt en soi comme outil de travail. Cette fluctuation dans les choix ne signifie pas le sacrifice de la rigueur méthodologique : il importe d’être le plus explicite et transparent possible quant aux décisions méthodologiques prises, afin que les résultats (en termes de connaissances recueillies et synthétisées) puissent être appréciés au regard de la méthode dont ils sont issus.

Ce document commence par décrire le cadre d’analyse proposé pour examiner les différentes dimensions des politiques publiques. Il précise ensuite les types et sources de données à considérer pour une synthèse de connaissances sur une politique publique. Enfin, il présente la méthode de synthèse proposée, étape par étape, de manière assez détaillée pour qu’elle puisse être appliquée par des praticiens de santé publique.

Nous publions en parallèle un document « jumeau » qui décrit l’application de la présente méthode de synthèse de connaissances à une politique publique : l’affichage nutritionnel sur les emballages des aliments et dans les restaurants (Morestin et al., sous presse). Le lecteur est invité à consulter ce document pour voir un exemple concret du type de synthèse de connaissances qu’on peut produire en appliquant la méthode proposée ici.

Note(s): 

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-61783-9

ISBN (imprimé): 

978-2-550-61782-2

Notice Santécom: