Tendances temporelles de la prévalence et de l'incidence du diabète, et mortalité chez les diabétiques au Québec, de 2000-2001 à 2006-2007

Le diabète est un problème majeur de santé publique ayant pris des proportions inquiétantes à travers le monde au cours de la dernière décennie. Cette maladie chronique entraîne un nombre important de complications sérieuses dont les plus fréquentes sont les maladies cardio-vasculaires, les maladies rénales, les troubles visuels et les amputations des membres inférieurs.

Il existe trois principaux types de diabète qui ont en commun l’augmentation du taux de sucre dans le sang en raison d’une carence en insuline ou de l’incapacité du corps à utiliser l’insuline sécrétée par le pancréas. Le diabète de type 1 est généralement d’origine autoimmune et se caractérise par la destruction des cellules du pancréas qui produisent l’insuline. Il compte pour moins de 10 % des cas recensés et survient le plus souvent chez les enfants et les jeunes adultes. Le diabète de type 2, qui compte pour environ 90 % des cas, est fortement associé à l’excès de poids et à l’obésité abdominale. Il se développe généralement chez les adultes après 40 ans, mais on en retrouve de plus en plus chez les enfants et les adolescents.

Le maintien d’un poids santé, la pratique régulière d’activité physique et une saine alimentation permettent de retarder et même prévenir l’apparition du diabète de type 2. Le diabète gestationnel est une forme de diabète qui apparaît pour la première fois pendant la grossesse et qui disparaît généralement après l’accouchement. Il touche environ 4 % des grossesses et accroît le risque de développer un diabète de type 2 par la suite.

L’objectif principal de ce rapport est de communiquer les plus récentes mesures de prévalence et d’incidence du diabète (type 1 et type 2) et leur évolution temporelle dans la population québécoise. Les taux de mortalité sont également présentés chez les adultes diabétiques.

Note(s): 

Veuillez noter qu'à la page 2, le paragraphe suivant a été modifié :

La date d'identification du cas correspond à la date du congé hospitalier ou à la date du deuxième service enregistré au fichier des services médicaux. Afin d'exclure les cas de diabète gestationnel, les diagnostics de diabète enregistrés au fichier des hospitalisations à l'intérieur d'une période de 120 jours avant et 180 jours après un événement de nature obstétrique ne sont pas considérés. Bien que les données soient recueillies dans le système depuis le 1er janvier 1996, les mesures de l'ampleur de la maladie ne sont présentées qu'à partir de l'année financière 2000-2001. Cette période d'attente est essentielle pour distinguer les cas incidents des cas prévalents diagnostiqués avant le 1er janvier 1996. 

— 11 août 2011

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-61588-0

ISBN (imprimé): 

978-2-550-61587-3

ISSN (électronique): 

1922-1762

ISSN (imprimé): 

1922-1754

Notice Santécom: