Projet d'enquête interrégionale auprès des jeunes – 2008

Le projet d’Enquête interrégionale auprès des jeunes – 2008 a été soumis au Comité d’éthique de santé publique ( CESP ) conjointement par les trois directeurs de santé publique des régions concernées, soit le Saguenay–Lac-Saint-Jean ( SLSJ ), les Laurentides et la Capitale-Nationale ( CN ).

En 1997 et 2002, la Direction de santé publique de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean a confié au Groupe d’étude des conditions de vie et des besoins de la population ( ÉCOBES ) du Cegep de Jonquière la réalisation de deux enquêtes sociosanitaires auprès des jeunes. La Commission scolaire de Charlevoix avait aussi eu recours au Groupe ÉCOBES pour réaliser une enquête auprès de l’ensemble de ses élèves du secondaire, en 2002, et pour participer aux travaux de la Table de prévention de l’abandon scolaire de Charlevoix ( TPASC ). Depuis, la région des Laurentides s’est aussi intéressée à la tenue d’une telle enquête, entre autres par l’entremise des Partenaires de la réussite éducative des jeunes dans les Laurentides ( PREL ). Cette région a demandé que le questionnaire 2008 soit aussi administré à des élèves du collégial, avec les adaptations requises.

Le Groupe ÉCOBES, face à cet intérêt partagé, a proposé la réalisation d’une enquête commune dans ces trois régions pour le printemps 2008. Dans chacune des régions, l’enquête résulte de la collaboration entre les Directions de santé publique des Agences de la santé et des services sociaux et des partenaires du milieu de l’éducation ou d’autres partenaires régionaux impliqués dans l’atteinte d’objectifs sur la réussite et la persévérance scolaire : le Conseil régional de prévention de l’abandon scolaire ( CRÉPAS ) au SLSJ, les Partenaires de la réussite éducative des jeunes dans les Laurentides ( PREL ) et, pour la région de la Capitale-Nationale, la Table de prévention de l’abandon scolaire de Charlevoix et la Conférence des élus de la région. La Fondation Lucie et André Chagnon participe au financement du projet.

La demande d’avis des directeurs de santé publique s’inscrit dans l’obligation qui leur est faite de soumettre les enquêtes sociosanitaires réalisées à des fins de surveillance à l’avis du Comité d’éthique de santé publique ( article 43 de la Loi sur la santé publique ).

Les enquêtes faites à des fins de surveillance visent à « obtenir, de manière récurrente, les renseignements nécessaires à la fonction de surveillance… » ( article 39 de la LSP ). À ce titre, elles doivent s’inscrire dans les plans de surveillance que « le ministre et les directeurs de santé publique [ … ] doivent élaborer [ … et ] qui spécifient les finalités recherchées, les objets de surveillance, les renseignements personnels ou non qu’il est nécessaire d’obtenir, les sources d’information envisagées et le plan d’analyse de ces renseignements qui leur sont nécessaires pour pouvoir exercer leur fonction de surveillance…. » ( article 35 de la LSP ).

À ce jour, les autorités responsables de la fonction de surveillance ont conjointement produit et adopté le Plan commun de surveillance de l’état de santé de la population et de ses déterminants 2004-2007 ( PCS ), plan qui a fait l’objet d’un avis du CESP en octobre 2004. Certaines régions, dont deux des trois régions qui soumettent la présente enquête, ont soumis au CESP des éléments qui s’ajoutent à ce plan commun de surveillance pour constituer leur plan régional de surveillance.

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-53264-4

Notice Santécom: