Plan québécois de promotion de la vaccination

Contexte
Au cours des 50 dernières années, la vaccination a sauvé plus de vies au Canada que tout autre intervention sanitaire. Toutefois, il ne faut pas considérer les réussites liées aux programmes de vaccination comme des acquis. La vaccination n'est pas obligatoire au Québec et demeure un acte volontaire. Le succès des programmes d'immunisation repose donc sur la confiance de la population et des professionnels de la santé. Il ne faut pas attendre qu'une controverse suscite un doute dans la population pour faire la promotion active de la vaccination. En ce sens, ce plan de promotion de la vaccination constitue un premier effort, afin d'optimiser et de structurer les activités de promotion de la vaccination à l'échelle provinciale tout en tenant compte des initiatives locales et des efforts déjà déployés.

But et objectifs
Le but général de la démarche de promotion de la vaccination est de favoriser la mise en place des conditions permettant de s'assurer que les Québécois et Québécoises aient accès aux vaccins recommandés et qu'ils soient vaccinés aux moments opportuns, afin de bien les protéger contre les MEV. De ce but général, découlent cinq grands objectifs, à savoir :

  1. Atteindre et maintenir les objectifs de couverture vaccinale fixés dans le Programme national de santé publique (PNSP) pour tous les groupes ciblés par le Programme québécois d'immunisation;
  2. Favoriser le respect du calendrier vaccinal, en particulier pour la vaccination des enfants âgés entre 0 et 2 ans;
  3. Favoriser des attitudes positives par rapport à la vaccination chez les professionnels de la santé et favoriser leur propre vaccination;
  4. Favoriser des attitudes positives à l'égard de la vaccination dans la population;
  5. Réduire les inégalités dans les couvertures vaccinales au sein de la population.

Axes d'intervention
Pour atteindre ces objectifs, trois grands axes d'intervention ont été ciblés, soit (1) d'augmenter la demande de la communauté pour la vaccination, (2) d'améliorer l'accessibilité aux services de vaccination et (3) de bonifier l'offre de service par les vaccinateurs. À la section 5 du présent document, une brève mise en contexte ainsi que l'état de la situation au Québec sont présentés pour chacun de ces trois grands axes. La section 6 du plan porte spécifiquement sur la réduction des inégalités dans les couvertures vaccinales au sein de la population. Bien que n'étant pas un axe d'intervention en soi, une attention spéciale est accordée à cet objectif transversal qui doit transcender les trois grands axes d'intervention. Enfin, des questions de recherche sont présentées à la section 7 pour chacun des axes d'intervention. Les pistes de recherche proposées visent à orienter les stratégies de promotion de la vaccination en comblant les lacunes dans les connaissances et à contribuer à l'évaluation des stratégies qui seront implantées.

Interventions prioritaires
Parmi l'ensemble des interventions présentées, des priorités d'action ont été établies. L'implantation des interventions suivantes a été jugée prioritaire :

  • Système de rappel et de relance pour la personne à vaccinera;
  • Système de rappel et de relance pour le vaccinateura;
  • Retour d'information aux vaccinateurs sur les couvertures vaccinales/populations vaccinéesa;
  • Augmentation des plages horaires de vaccination;
  • Administration de tous les vaccins recommandés lors d'une même visite;
  • Vaccination sans rendez-vous;
  • Offre de services de vaccination de concert avec les organismes communautaires qui ciblent des clientèles vulnérables;
  • Vaccination à domicile ou dans les milieux de vie (ex. : services de garde à l'enfance, milieux de travail);
  • Soutien à la mise à jour et à l'amélioration des compétences des vaccinateurs et des futurs vaccinateursb,c.

Afin de bien soutenir l'organisation des services de vaccination au Québec, certaines de ces stratégies devraient d'abord être implantées. Par la suite, une campagne d'information sociétale soutenue dans le temps devrait être réalisée. Elle tiendrait compte des initiatives nationales et des opportunités ou évènements qui se présentent (ex. : lorsqu'une éclosion de rougeole survient, profiter de ce moment pour discuter de la vaccination des nourrissons). Une telle campagne aurait l'avantage de sensibiliser la population et par la même occasion les professionnels de la santé. Enfin, bien que non mentionnée, une des stratégies prioritaires est le maintien de la gratuité du programme de vaccination. Il s'agit d'un acquis précieux au Québec sur lequel on devrait mettre l'accent et qui gagnerait à être rappelé dans les thématiques abordées dans une future campagne d'information.

Conclusion
Les stratégies prioritaires identifiées dans ce plan seront progressivement implantées au cours des cinq prochaines années grâce à la mise sur pied d'un plan d'action concret. Les stratégies et les interventions mises en place seront également évaluées de façon systématique. Dès 2012, un bilan des actions engagées sera réalisé.


aL'arrivée de Panorama facilitera cette stratégie.

bLes gestionnaires des établissements de soins et d'enseignement devront être davantage sensibilisés à l'importance des programmes de vaccination.

cLe Protocole d'immunisation du Québec (PIQ), en version papier, devrait être accessible pour chaque vaccinateur.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-58193-2

ISBN (imprimé): 

978-2-550-58192-5

Notice Santécom: