Blessures en surf des neiges : portrait des consultations à l'urgence de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus de Québec entre juin 2003 et décembre 2005

Le surf des neiges est une activité hivernale désormais bien établie au Québec. Selon l'Étude des blessures subies au cours de la pratique d'activités récréatives et sportives au Québec (ÉBARS), en 2004, près de 430 000 adeptes avaient silloné, au moins une fois, les pentes et les parcs à neige. Cette activité est à prédominance masculine puisque les hommes repésentent environ les deux tiers des surfeurs.

Le phénomène des blessures occasionnées par le surf des neiges n'est pas à négliger. La nature acrobatique de cette activité augmente malheureusement le risque de blessures. Selon l'ÉBARS, le surf des neiges arrive au 3e rang des activités qui obtiennent les taux de blessés les plus élevés. Les blessures surviennent chez près de 7 % des adeptes, paur un taux de 66 participants sur 1 000. Cela représente environ 28 000 cosnultations annuelles chez un professionnel de la santé. Sur le plan de la gravité des blessures, le surf des neiges obtient le 1er rang comparativement aux autres activités. Toujours selon l'ÉBARS, plus de la moitié des blessures seront jugées sévères, soit une proportion de 53,4 %. À titre de comparaison, le ski alpin obtient un indice de gravité de 32 %

Compte tenu de l'importance de la pratique du surf des neiges au Québec et de l'incidence des blessures associées, il est essentiel de bien connaître les circonstances de survenue de ces dernières, et ceci, dans une perspective de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes sportifs.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-57775-1

ISBN (imprimé): 

978-2-550-57774-4

Notice Santécom: