Animer un processus de transfert des connaissances : bilan des connaissances et outil d'animation

Dans la foulée de la mise à jour du Programme national de santé publique du Québec (PNSP), la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS) a rendu publique une Stratégie pour le développement de la recherche en santé publique (2008). Cette stratégie propose des orientations fondées, entre autres, sur les résultats d'un Bilan de la recherche en santé publique au Québec. Une de ces orientations concerne le renforcement des capacités de valorisation des résultats de la recherche en soutien aux acteurs du réseau de la santé et des services sociaux. Parmi les actions prioritaires mentionnées, on retrouve le développement de diverses formes de partenariat pour la production de connaissances, telles des subventions pour des synthèses de connaissances, des projets d'expérimentation ou des études de faisabilité, ainsi que la mise en place de stratégies efficaces de transfert des connaissances.

Ces orientations participent à un mouvement plus large en faveur du transfert et de l'utilisation des connaissances. En effet, de nombreuses politiques d'innovation plaident en faveur d'un dialogue plus fructueux entre la science et la société dans le but d'accroître les retombées de la recherche financée par les fonds publics. De façon générale, on remarque également une volonté chez les organismes des secteurs gouvernementaux, universitaires, communautaires et privés de favoriser une plus grande utilisation des connaissances disponibles afin d'apporter des changements dans les pratiques et la prise de décision. Au Québec comme ailleurs, le renforcement des mécanismes de transfert des connaissances devient de plus en plus une priorité.

C'est dans ce contexte qu'en 2008, le MSSS a confié à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) la réalisation d'une synthèse de connaissances sur le transfert des connaissances (TC) dans une perspective de soutien à l'action.

En santé publique, tout comme dans le domaine de la santé en général ou des sciences sociales, il existe un écart important entre les connaissances disponibles et leur utilisation. Malgré les efforts considérables investis au cours des dernières années dans le déploiement de stratégies novatrices aux niveaux central, régional et local, il reste encore beaucoup à apprendre sur les moyens d’accroître l’utilisation des connaissances et le besoin est grand pour des outils et des formations qui peuvent aider à développer de meilleures pratiques en matière de transfert des connaissances.

Conçu dans une perspective de soutien à l’action, le présent document présente d’abord un survol des connaissances sur le transfert des connaissances dans le domaine de la santé. Ce bilan des connaissances s’appuie sur la littérature pour identifier les principales composantes à considérer pour la mise en oeuvre de pratiques plus structurées de transfert des connaissances. Une synthèse et une conceptualisation dynamique et intégrée du processus de transfert est présentée à la section suivante. En annexe, on retrouve un outil pour animer un processus de transfert des connaissances et un aide-mémoire résumant en un coup d’oeil le contenu de la présente publication.

Bien qu’il ait été élaboré à l’intention des acteurs de santé publique, ce document peut s’appliquer à divers contextes. Il s’adresse donc à un vaste public de gestionnaires, décideurs, intervenants, responsables de politiques publiques, oeuvrant dans des sphères d’activités variées, ainsi qu’à des professionnels agissant comme agents de liaison, agents de transfert des connaissances, chercheurs ou courtiers de connaissances dans leur milieu. Pour les acteurs de santé publique, ce document présente toutefois l’avantage d’utiliser des exemples tirés de leur réalité et de leur fournir des repères pour leurs pratiques.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-57547-4

ISBN (imprimé): 

978-2-550-57546-7

Notice Santécom: