Un nouveau guide pour prévenir les effets du bruit environnemental

Exemple d’un écran antibruit installé au Québec avec une composante végétale additionnelle

On oublie souvent le bruit quand il est question d’aménagement du territoire. En effet, dans les villes et les villages les sources de bruit sont nombreuses et ses effets sur la santé humaine ne se limitent pas aux problèmes d’audition : ils influent également sur le sommeil, les maladies cardiovasculaires, l’apprentissage en milieu scolaire et l’acceptation sociale d’activités ou de projets.

Pourtant, il existe de nombreuses mesures pour prévenir les effets néfastes du bruit environnemental sur la santé et la qualité de vie. Les meilleures pratiques d’atténuation du bruit environnemental sont variées, allant du transport actif au design des rues, en passant par l’orientation des édifices et des pièces intérieures, sans oublier les écrans antibruit et l’ajout de végétaux disposés de manière optimisée. Bien que l’efficacité de plusieurs de ces mesures soit quantifiée, elles restent mal connues.

Le guide Meilleures pratiques d’aménagement pour prévenir les effets du bruit environnemental sur la santé et la qualité de vie a pour objectif d’aider les municipalités régionales de comté, les municipalités et les promoteurs à planifier l’aménagement de leur milieu bâti, de façon à protéger adéquatement du bruit les espaces sensibles (résidences, garderies, établissements scolaires et hospitaliers, etc.), mais aussi les activités industrielles, commerciales et de loisir, de même que les espaces dédiés aux infrastructures.

Ce guide illustré par de nombreuses photos :

  • présente les notions de base pour mieux comprendre le bruit et les aspects techniques de sa mesure;
  • résume les principaux enjeux de santé liés à l’exposition au bruit environnemental;
  • recense, sous forme de tableaux, les meilleures pratiques ou les pistes de solutions pour réduire le bruit environnemental, incluant leurs bénéfices et leurs limites;
  • donne des références complémentaires pour plus de précisions sur les diverses mesures suggérées.

Les mesures proposées peuvent être considérées lors de la planification et de l’aménagement, mais aussi pour la gestion et la correction de situations existantes où le bruit est problématique. Elles concernent non seulement les voies de circulation, mais aussi plusieurs autres activités génératrices de bruit. Ces aspects sont habituellement considérés dans les schémas d’aménagement du territoire afin de tenir compte des contraintes majeures, dont fait partie le bruit en raison de ses impacts sur la santé et la qualité de vie, et pour assurer un développement durable des milieux de vie.

Consultez le guide ici : www.inspq.qc.ca/publications/2450

 

Catégories: