Pour que baignade en piscine ne rime pas avec contamination

Les activités aquatiques sont une bonne façon de demeurer actif, autant pour les adultes que pour les enfants. Les piscines, pataugeoires et jeux d’eux représentent une alternative fort intéressante aux plans d’eau naturels, généralement moins présents en milieux urbains. Ces bassins artificiels offrent un avantage d’accessibilité tout au long de l'année, puisqu’ils peuvent être construits dans des environnements intérieurs.

Toutefois, ils ne sont pas à l’abri de contaminants dommageables pour la santé. En effet, la qualité de l’eau des piscines, des pataugeoires et des jeux d’eau a été associée à 29 éclosions impliquant 171 personnes au Québec entre 2005 et 2016.


Les éclosions et les contaminants en cause

Parmi les 29 éclosions répertoriées, une seule serait survenue dans une pataugeoire et deux dans des parcs récréatifs. La grande majorité a été associée à un contaminant de nature chimique, principalement le chlore et les chloramines, alors que six d’entre elles ont impliqué un contaminant de nature infectieuse.

L’air des bassins intérieurs peut contenir des trichloramines, un sous-produit de la réaction entre les produits de désinfection et les matières organiques. L’eau des piscines, des pataugeoires et des jeux d’eau peut aussi être contaminée par des virus, des bactéries ou des parasites microscopiques d’origine fécale ou non fécale. Les problèmes qui en découlent peuvent être respiratoires, irritatifs, viraux ou infectieux.


Un milieu favorable aux contaminants

À cause de leur caractère artificiel, les piscines, pataugeoires et jeux d’eau nécessitent un entretien régulier pour être propices à la baignade. En effet, ils sont exposés à différentes sources de contaminants d’origine humaine, animale, organique et chimique.

Dans le cas des piscines, les types de traitement de l’eau (p. ex. ozonation, filtration, chloration), la manipulation des produits de désinfection et les défaillances dans les mesures de contrôle appliquées sont des éléments qui peuvent influencer la qualité de l’eau ainsi que de l’air intérieur des installations.

Quant à eux, les pataugeoires et les jeux d’eau sont particulièrement vulnérables à la contamination d’origine humaine à cause de leur petit volume d’eau et de leur forte fréquentation par de jeunes enfants, dont l’hygiène peut être limitée, notamment par le port des couches.


Conseils et mesures de contrôle

Il est recommandé aux baigneurs d’adopter certains comportements hygiéniques pour réduire les risques de contamination. Il est aussi de la responsabilité des décideurs de contrôler la qualité de l’eau des piscines, pataugeoires et jeux d’eau.


Pour plus d'information

Pour en savoir plus, consultez notre fiche complète sur la qualité des eaux des piscines, des pataugeoires et des jeux d’eau au Québec .

Catégories: