Évaluation des stratégies pour augmenter les couvertures vaccinales contre la grippe chez les personnes atteintes d’une ou plusieurs maladies chroniques

Ce rapport présente les résultats d’un projet d’évaluation réalisé en 2019-2020 au Québec, dans le contexte des recommandations du ministère de la Santé et des Services sociaux de prioriser, entre autres, les personnes vivant avec une ou des maladie(s) chronique(s) (PVMC) pour la vaccination contre la grippe (influenza). Le but de ce projet était d’explorer les différentes stratégies actuellement en place au Québec pour rejoindre et vacciner contre la grippe les PVMC âgées de 18 à 74 ans et, notamment, d’identifier les modèles optimaux d’organisation de la vaccination de ces personnes. Pour ce faire, un scan environnemental auprès des responsables de la vaccination contre la grippe des directions régionales de santé publique (DSPubliques) du Québec a été fait à l’aide d’entrevues semi-dirigées. Afin de mieux décrire l’offre de vaccination, une analyse approfondie des modes d’organisation de la vaccination dans les milieux vaccinateurs (cliniques externes, groupes de médecine familiale, centres hospitaliers) a été réalisée à l’aide d’entrevues avec les professionnels de la santé vaccinateurs et d’observations sur le terrain pour analyser les coûts associés à la vaccination dans les milieux spécifiques. En terminant, pour décrire les barrières et facilitateurs de l’offre de vaccination contre la grippe chez les PVMC, un questionnaire en ligne a été envoyé aux professionnels de la santé (infirmières, médecins et inhalothérapeutes) impliqués auprès de ces patients.

Résultats

  • Un total de 16 entrevues a été réalisé avec les responsables des DSpubliques;
  • 13 entrevues ont eu lieu avec des responsables de la vaccination dans des milieux spécifiques au suivi des PVMC;
  • En ce qui a trait au questionnaire en ligne pour les professionnels de la santé, 197 médecins (omnipraticiens et spécialistes), 192 infirmières et 183 inhalothérapeutes ont répondu;
  • Les résultats des entrevues faites avec les 16 DSPubliques indiquent qu’il existe plusieurs enjeux pour atteindre l’objectif de 80 % de couverture vaccinale chez les PVMC. Les principales barrières incluent : le manque de ressources matérielles et humaines, le manque de temps, la complexité du registre de vaccination, la difficulté de communiquer avec le réseau pour mettre en place des stratégies dans les milieux spécifiques et la confusion quant aux rôles des acteurs impliqués en vaccination;
  • Mise à part la vaccination dans les cliniques externes, plusieurs stratégies ont été mises en place dans les régions pour favoriser la vaccination antigrippale des PVMC, telles que l’identification des trajectoires de soins des patients, l’offre de vaccination par d’autres professionnels de la santé qui ne sont pas des médecins ou des infirmières (inhalothérapeutes et pharmaciens), le regroupement des soins dans un même environnement physique, la collaboration accrue des professionnels de la santé traitant les PVMC, un encadrement renforcé des professionnels de la santé pour la vaccination chez les PVMC avec un guide de prise en charge et des formations ainsi que de la publicité auprès des patients; 
  • L’analyse approfondie des milieux vaccinateurs a montré trois types d’offres de vaccination soit : la vaccination systématique des patients atteints de maladies chroniques, la vaccination opportuniste et la référence des patients vers d’autres sites de vaccination;
  • Malgré les limites de l’analyse des coûts effectuée, les résultats suggèrent que le coût par personne vaccinée est plus faible en groupe de médecine familiale qu’en clinique externe d’un centre hospitalier. Les coûts sont très influencés par le temps consacré à l’activité de vaccination et par le type de professionnel qui vaccine;
  • Les résultats du questionnaire en ligne auprès des professionnels indiquent qu’il existe déjà des stratégies pour favoriser/promouvoir la vaccination antigrippale dans la plupart des milieux qui soignent les PVMC, comme la disponibilité d’affiches ou de dépliants et le counseling. La plupart des professionnels de la santé ont indiqué recommander systématiquement ou presque toujours la vaccination chez les patients ciblés. Les barrières à la vaccination sont : le manque de temps et de ressources, les patients hésitants à se faire vacciner et le manque d’outils pour conseiller les patients.

Conclusions

Bien que la campagne de vaccination contre la grippe de 2018 fût une année de transition vers l’implantation des nouvelles recommandations du Comité sur l’immunisation du Québec et que les activités de vaccination habituelles devaient être maintenues, dans certaines régions des initiatives ont déjà été mises en place pour tenter de mieux rejoindre et vacciner les PVMC. La collaboration avec les intervenants clés semble être un facteur facilitant majeur pour la mise en place de telles initiatives. L’identification des trajectoires de soins utilisées par les PVMC permet de mettre en place des stratégies adaptées aux contextes locaux et d’offrir la vaccination dans les milieux où ces personnes sont suivies et éviter plusieurs visites dans des établissements différents. Différents outils ont aussi été élaborés pour les PVMC et en soutien pour les professionnels. Les stratégies de communication et d’information peuvent améliorer les couvertures vaccinales si elles sont combinées avec d’autres stratégies pour faciliter l’accès aux services de vaccination. Enfin, diversifier l’offre de vaccination par de nouveaux professionnels vaccinateurs comme les inhalothérapeutes ou les pharmaciens pourrait permettre de rejoindre d’avantage les groupes ciblés.

Évaluation des stratégies pour augmenter les couvertures vaccinales contre la grippe chez les personnes atteintes d’une ou plusieurs maladies chroniques

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-92288-9

Notice Santécom: