Les évaluations d’impact en contextes autochtones : pistes prometteuses de réflexion et d’amélioration pour les évaluations d’impact sur la santé

Ce document s’adresse aux autorités de santé publique qui veulent entreprendre une évaluation d’impact sur la santé (EIS) en contextes autochtones au Canada, aux praticiens œuvrant dans le domaine des évaluations d’impact, et aux organisations autochtones qui souhaitent entreprendre des évaluations d’impact ou y participer.

Les démarches d’évaluation prospectives des impacts environnementaux, sociaux et sanitaires de politiques, de programmes ou de projets sont de plus en plus utilisées et normalisées dans un grand nombre de pays. Lorsque ces démarches s’appliquent en contextes autochtones, au Canada, c’est-à-dire lorsqu’elles impliquent des communautés des Premières Nations, des Inuits ou des Métis, elles soulèvent des enjeux particuliers liés en grande partie à l’écart entre les visions du monde qui ont cours dans ces communautés et les approches occidentales d’évaluation à la base de la pratique des évaluations d’impact (EI). Ce décalage est observé notamment au regard de la conception de la santé, des systèmes de savoirs et des informations utilisés pour estimer les effets d’un projet sur les communautés, ainsi qu’au regard du déséquilibre des pouvoirs d’influence au moment des prises de décisions.

Afin de définir les stratégies possibles pour réduire cet écart, le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé a procédé à une analyse des articles portant sur cet enjeu à la suite d’une recension des écrits scientifiques publiés de 1945 à 2019. Cette analyse a permis de tirer quelques suggestions de pistes d’action suivantes pour ajuster la pratique d’EIS en contextes autochtones :

  • L’utilisation de modèles de « santé » et de déterminants de la santé ajustés au contexte culturel et validés avec les communautés locales;
  • Le recours à des outils d’analyse ajustés aux contextes autochtones et validés avec les communautés locales;
  • Le soutien à la préparation des communautés autochtones en amont des évaluations d’impact pour leur permettre d’élaborer, par exemple, des informations de référence sur leurs valeurs, leurs priorités, les aspects de leur mode de vie qui sont non négociables, leur état de santé, etc.;
  • Le développement des capacités des communautés autochtones, par exemple à travers des opportunités de formation en lien avec les évaluations d’impact, pour favoriser une cogestion des processus et accroître les possibilités de collaboration des Autochtones avec des experts externes.

Ces pistes d’action s’articulent autour des trois zones d’amélioration suivantes :

  1. Les données à recueillir (concept de santé, savoir traditionnel, effets cumulatifs);
  2. La démarche d’ensemble et la méthode de travail (notion d’efficacité, participation, cogestion);
  3. Les contextes institutionnels (lois, orientations gouvernementales, ressources organisationnelles).
Les évaluations d’impact en contextes autochtones : pistes prometteuses de réflexion et d’amélioration pour les évaluations d’impact sur la santé

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-90145-7

Notice Santécom: