Les revues narratives : fondements scientifiques pour soutenir l’établissement de repères institutionnels

Synthétiser les connaissances scientifiques est un aspect essentiel du travail d’expertise mené à l’Institut. Or, plusieurs méthodes de revue de la littérature s’offrent aux équipes scientifiques pour les réaliser (p. ex. revues narratives, revues systématiques, revues rapides, études de portée, revues réalistes). La revue narrative de littérature ne doit pas être en opposition avec les autres méthodes de revue de littérature. Elle poursuit des objectifs particuliers et répond à ses propres questions. Elle s’applique particulièrement bien aux questions larges et aux sujets complexes qui caractérisent la santé publique. Des critiques fréquemment formulées à propos des revues narratives est que le lecteur ne peut pas juger de la qualité de la preuve, l’exhaustivité, les biais potentiels et la base sur laquelle les conclusions sont établies. Ces critiques ont conduit à des procédures de systématisation de son élaboration, de la construction de sa méthodologie et de la manière de la rapporter. L’objectif poursuivi par ces procédures est de réaliser des revues narratives de littérature avec le moins de biais possibles, de témoigner de l’ensemble des décisions méthodologiques prises par ses auteurs dans un souci de transparence et de reproductibilité. La description explicite de la méthodologie employée dans la stratégie de recherche de la revue narrative contribue à sa qualité.

Faits saillants

  • La revue de littérature dans le domaine de la santé consiste en une synthèse de connaissances destinée, notamment, à soutenir la décision à différents niveaux, à contribuer à l’élaboration des politiques de santé ainsi qu’à l’établissement de priorités de recherche.
  • Les types de revue de littérature sont nombreux, certains auteurs en ayant relevé une dizaine et d’autres, davantage, ce qui engendre une certaine confusion en raison de l’hétérogénéité de leurs définitions et leur chevauchement.
  • Parmi ceux-ci, les revues narratives et les revues systématiques sont utilisées fréquemment. Lorsque bien ciblées, elles peuvent répondre à des questions différentes et poursuivre des objectifs distincts selon divers contextes. Elles ne devraient donc pas être mises en opposition, mais plutôt en complémentarité.
  • La revue narrative s’applique bien aux questions larges et aux sujets complexes qui sont souvent présents en santé publique.
  • Les critiques logées à l’égard de la revue narrative dans les écrits sur la question ont conduit à un appel fréquent vers la systématisation des aspects méthodologiques en vue de produire des résultats comportant le moins de biais possibles, plus transparents et reproductibles.
  • La systématisation du processus de réalisation, la description détaillée de la méthode dans le rapport et la révision par les pairs contribuent à la qualité de la revue narrative.
  • Les aspects méthodologiques, de pertinence et de faisabilité des revues narratives décrits dans ce rapport soutiendront l’établissement de repères institutionnels dans le cadre de la démarche d’amélioration continue de la qualité de l’institut national de santé publique du Québec.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-89320-2

Notice Santécom: