Enquête auprès des coroners et des médecins légistes en chef concernant la vigie des intoxications aux agents chimiques

Une enquête a été menée auprès des coroners et des médecins légistes afin d’évaluer l’utilité de développer un programme de vigie des intoxications aux agents chimiques. Ils se montrent favorables à un tel programme basé sur des données toxicologiques médicolégales provenant de dossiers en cours d’investigation. Des activités de toxicovigilance ayant cours au Nova Scotia Medical Examiner Service sont également présentées.  

Le ministère de la Santé et des Services sociaux, en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec et le Bureau du coroner du Québec, souhaite mettre en œuvre un programme provincial de toxicovigilance des intoxications par agents chimiques. Afin d’évaluer la faisabilité de ce programme, une première étape consistait à mener une revue de la littérature grise et scientifique. Celle-ci a été effectuée à l’été 2017 et visait à identifier des exemples d’activités de vigie des intoxications par agents chimiques s’appuyant sur des données d’analyses toxicologiques effectuées chez les personnes décédées et récoltées par les coroners et les médecins légistes, avant que la cause du décès ne soit formellement établie. Les résultats de la revue de la littérature sont disponibles dans une publication connexe (Vachon, 2018).

Afin d’identifier des activités de toxicovigilance qui n’auraient pas fait l’objet de publications, la présente enquête consistait à sonder directement les coroners et les médecins légistes en chef du Canada, ainsi que d’autres bureaux de coroners ou d’organismes de santé publique ailleurs dans le monde. Cette enquête a également permis de récolter de l’information relativement aux opinions et perspectives des coroners et des médecins légistes en chef quant à l’utilité et à la pertinence d’utiliser des données d’analyses toxicologiques effectuées chez les personnes décédées pour la toxicovigilance.

Dans l’ensemble, les coroners et médecins légistes en chef ont une perception positive de l’utilité des données d’analyses toxicologiques provenant de dossiers ouverts pour la toxicovigilance. Cependant, les restrictions techniques et financières intervenant dans le choix des analyses toxicologiques effectuées lors de décès limitent possiblement la capacité d’une vigie des intoxications de détecter certains cas ou certains phénomènes impliquant les pesticides et les substances chimiques industrielles ou domestiques. Également, les répondants mettent en garde contre une interprétation hâtive des causes de décès sur la base des résultats toxicologiques en l’absence de tous les éléments des investigations, car cela pourrait mener à des actions préventives ou correctives inutiles ou inadéquates. Malgré ces inconvénients, les coroners et médecins légistes en chef reconnaissent la valeur de la rapidité d’une telle vigie pour la détection de substances émergentes ou l’élaboration d’actions préventives. 

Enquête auprès des coroners et des médecins légistes en chef concernant la vigie des intoxications aux agents chimiques

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-81480-1

Notice Santécom: