Caractérisation du syndrome du marteau hypothénarien chez les travailleurs utilisant des outils manuels et exposés aux vibrations main-bras - Synthèse

Les travailleurs qui manipulent des outils vibrants sont à risque de développer deux maladies professionnelles distinctes, à savoir le syndrome vibratoire, dont l’une des atteintes se manifeste par un phénomène de Raynaud d’origine vasospastique, et la thrombose ou l’anévrysme de l’artère cubitale aussi appelée le syndrome du marteau hypothénarien (SMH). Ces deux maladies professionnelles se manifestent par des doigts blancs et d’autres symptômes similaires, ce qui représente un défi pour le diagnostic. Cependant, la démarche thérapeutique et les mesures préventives diffèrent. Incorrectement diagnostiqué dans sa phase aiguë, le SMH peut entraîner de lourdes conséquences, telles que l’amputation des doigts.

Dans le cadre d’une recherche financée par l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), une revue préliminaire de la littérature laisse entrevoir des lacunes importantes au niveau de la connaissance et l’absence de consensus au niveau de la démarche thérapeutique du SMH. Pour permettre de prévenir la maladie et de diminuer ses conséquences chez les travailleurs symptomatiques, il importe de mieux décrire l’ensemble du tableau clinique, les mécanismes pathophysiologiques sous-jacents et de proposer des lignes de conduite pour la prévention de la maladie.

Faits saillants

  • Les travailleurs exposés aux outils vibrants et ceux effectuant certains métiers ou activités professionnelles sont à risque de développer le syndrome du marteau hypothénarien (SMH) et le syndrome vibratoire main-bras.
  • Il est difficile d’isoler le rôle spécifique des vibrations des autres facteurs de risque du SMH.
  • La prévalence de la maladie est inconnue chez les travailleurs exposés.
  • Il y a un consensus général quant à l’importance de la prévention et de la reconnaissance précoce de la maladie, mais pas de consensus médical quant à l’approche thérapeutique à recommander.

Note(s): 

La version longue de cette étude est disponible sur le site de l’INSPQ : www.inspq.qc.ca/publications/2208.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-77433-4

Notice Santécom: