Décontamination des victimes exposées à des substances chimiques

Le document qui suit a pour sujet principal la décontamination des victimes et des intervenants lors de déversement de matières dangereuses chimiques. Tout au long du texte, le terme déversement désigne la perte de confinement d’une matière dangereuse; il peut s’agir du déversement d’une matière liquide ou solide hors de son contenant ou de la dispersion dans l’air d’un gaz ou d’un aérosol.

Ne sont pas traités dans ce document : le traitement des victimes, la décontamination du matériel et des lieux, le ramassage, le nettoyage du site, la disposition des déchets ainsi que la désinfection pour les agents biologiques et la décontamination des personnes exposées aux matières radioactives.

Toutes les manoeuvres de sauvetage et de décontamination doivent être faites par des intervenants détenant la formation requise, munis des appareils de protection individuelle adéquats, en respectant les zones d’intervention.

La première intervention à effectuer est de retirer la victime de l’exposition au contaminant. Si le contaminant est gazeux, il faudra retirer la victime de l’endroit à risque. Il s’agit d’une opération de sauvetage. Il est à noter qu’un contaminant gazeux très hydrosoluble se lie aux fluides humains tels les larmes et la sueur pour former une substance liquide qui peut être toxique. Si le contaminant est sous forme liquide ou solide, il faudra évacuer la victime de la zone contaminée, puis la laver à grande eau pour faire cesser son exposition.

Les manoeuvres de décontamination visent à stopper l’absorption du contaminant par la victime, à éviter la contamination secondaire des intervenants par les victimes et à éviter la propagation de la contamination.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-37411-8

Notice Santécom: