Rapport descriptif de l'enquête populationnelle sur l'expérience de soins pour la région de Montréal

Le présent rapport porte sur les résultats de l'enquête populationnelle dans la région de Montréal seulement, concernant l'utilisation des services par la population, la présence de besoins de services non comblés et l'appréciation de l'expérience de soins des répondants ayant une source habituelle de soins de 1re ligne. Les résultats sont présentés pour l'ensemble des répondants montréalais et pour chacun des territoires de centre de santé et de services sociaux (CSSS), en comparant les valeurs obtenues en 2010 à celles obtenues en 2005.

À la lumière de ces résultats, on note qu’il existe une disparité entre les territoires de CSSS montréalais quant à l’évaluation de l’expérience de soins par les utilisateurs de services. Ainsi, certains territoires de CSSS cumulent les résultats les moins favorables de Montréal (les territoires du CSSS du Coeur-de-l’Île, du CSSS Jeanne-Mance et du CSSS de St-Léonard et St-Michel), alors que d’autres présentent les résultats plus favorables (CSSS d’Ahuntsic et Montréal-Nord, CSSS de Dorval-Lachine-LaSalle et CSSS de Bordeaux-Cartierville – St-Laurent).

Par ailleurs, on observe entre 2005 et 2010, dans une majorité de territoires de CSSS, les mêmes tendances que celles mises en évidence par les résultats globaux de l’étude. On note ainsi, dans la moitié des territoires de CSSS, une plus grande affiliation à un médecin de famille et une fidélisation des patients à leur source habituelle de soins de 1re ligne. Mais l’accessibilité à cette source de soins semble moins bonne aussi dans une majorité de territoires de CSSS. De plus, une diminution de la perception de la globalité des soins reçus de même qu’une diminution des résultats de ces soins sont notées, ici encore, dans une majorité des territoires de CSSS.

Deux territoires se démarquent des autres. Le territoire de CSSS d’Ahuntsic et Montréal-Nord se retrouve non seulement parmi ceux qui se classent le plus favorablement en 2010 mais il est aussi parmi ceux qui affichent le moins de détérioration entre 2005 et 2010. Le territoire du CSSS de St-Léonard et St-Michel présente la situation inverse : il se classe parmi ceux présentant les résultats les moins favorables en 2010 et parmi ceux affichant une détérioration sur cinq indices d’expérience de soins ou plus. . On note ainsi, dans la moitié des territoires de CSSS, une plus grande affiliation à un médecin de famille et une fidélisation des patients à leur source habituelle de soins de 1re ligne. Mais l’accessibilité à cette source de soins semble moins bonne aussi dans une majorité de territoires de CSSS. De plus, une diminution de la perception de la globalité des soins reçus de même qu’une diminution des résultats de ces soins sont notées, ici encore, dans une majorité des territoires de CSSS.

Les analyses en cours sur les modèles d’organisation des services médicaux de 1re ligne viendront compléter ces données. Elles permettront de mieux décrire les modèles d’organisation des services de 1re ligne sur les territoires de CSSS de Montréal et de déterminer dans quelle mesure les changements observés dans l’expérience de soins est attribuable à des changements dans l’organisation des services de 1re ligne.

Note(s): 

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-64943-4

ISBN (imprimé): 

978-2-550-64942-7

Notice Santécom: