Programme de dépistage universel de la surdité et d'intervention précoce chez les nouveau-nés au Québec : analyse préliminaire

Ce document présente les principaux éléments à considérer dans la décision d'établir un programme de dépistage universel de la surdité chez les nouveau-nés au Québec. Il introduit les problématiques qui seront soulevées lors du Colloque nord-américain sur le dépistage de la surdité et l'intervention à la petite enfance, qui se tiendra à Québec du 23 au 25 janvier prochains.

Les avancées technologiques des 10 à 20 dernières années nous placent, aujourd’hui, dans une position où nous pouvons détecter efficacement les déficits auditifs dès les premiers mois de la vie d’un enfant. Plusieurs données issues de l’audiologie, de la neurophysiologie et de la linguistique suggèrent que des bienfaits considérables pourraient être attachés au dépistage systématique de la surdité chez le nouveau-né. Il semble toutefois que la preuve scientifique « solide » à l’effet que le dépistage de la surdité et l’intervention précoce ont un impact significatif sur le développement de l’enfant n’ait pas été apportée.

La mise en place d’un programme de dépistage systématique est une entreprise lourde et complexe et une décision qui a des implications importantes pour la population et le système de santé. C’est pourquoi des critères très exigeants ont été développés pour encadrer de telles décisions. Dans ce document nous avons examiné l’information disponible par rapport à certains de ces critères. Le dépistage universel de la surdité chez le nouveau-né semble répondre à plusieurs d’entre eux mais certains critères fondamentaux comme l’efficacité de l’intervention semblent mériter un examen plus approfondi.

C’est dans cette perspective que l’Institut national de santé publique s’est engagé dans une démarche pour produire un avis scientifique sur la mise en place d’un tel programme. Ainsi l’INSPQ, conjointement avec l’Académie canadienne d’audiologie et l’Ordre des orthophonistes et des audiologistes du Québec, organise un colloque nord-américain pour promouvoir la connaissance sur le dépistage de la surdité et son traitement lors de la très petite enfance.. Ce colloque se tiendra à Québec en janvier 2003. Parallèlement l’INSPQ formera un comité scientifique regroupant une large gamme d’expertise et ce comité aura le mandat de produire un avis scientifique sur le dépistage de la surdité chez les nouveau-nés.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-40261-8

Notice Santécom: 

5027