Rapport annuel de gestion 2010-2011

Gaz de schiste
En raison des débats publics soulevés par l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a tenu à l’automne 2010 une commission d’enquête sur le développement durable de cette industrie au Québec. Afin de soutenir le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) ainsi que les directions régionales de santé publique dans leurs rôles respectifs à cet égard, l’Institut a produit un état des connaissances sur le sujet, en plus d’appuyer le MSSS dans sa participation aux audiences publiques. La réalisation de ce mandat a nécessité la mobilisation de plusieurs expertises en santé environnementale : urgences et risques technologiques, eau, air, qualité de vie et nuisances, dimensions psychologiques et sociales. Il est permis de croire que la grande rigueur scientifique de ces travaux a contribué à influencer les décisions gouvernementales dans ce dossier.

Résistance aux antibiotiques
La résistance des bactéries aux antibiotiques est un enjeu majeur de santé publique et le MSSS en fait une priorité dans ses plans d’action sur la prévention et le contrôle des infections nosocomiales au Québec. À l’Institut, la Direction des risques biologiques et santé au travail et le Laboratoire de santé publique du Québec ont uni leurs forces dans le but de développer de nouvelles stratégies de lutte contre cette problématique. Ils ont élaboré un projet d’innovation scientifique visant à développer un système intégré de surveillance de la résistance aux antibiotiques au Québec en partenariat avec les centres hospitaliers et leurs laboratoires de microbiologie. Un tel système de surveillance permettra de détecter l’émergence, de mesurer l’ampleur et les tendances, et de proposer des actions pour optimiser la prévention et le contrôle de la résistance aux antibiotiques. Il permettra également de cerner les besoins des laboratoires hospitaliers et d’offrir des tests de détection rapide de la résistance, priorisés par le programme de surveillance. Les préoccupations engendrées par l’apparition de « super bactéries » résistantes aux antibiotiques constituent un dossier d’actualité sur lequel se penche l’Institut.

Contrôle de la qualité en pathologie
La qualité des services diagnostiques des laboratoires de pathologie en lien avec le cancer du sein a soulevé une attention médiatique au cours de l’année 2009. Le MSSS avait alors identifié les principaux enjeux dans son Plan global d’assurance qualité en anatomopathologie, et son plan d’action proposait des interventions spécifiques concernant les effectifs médicaux, la mise en place d’un programme d’assurance qualité, l’uniformisation de rapports synoptiques et la formation. L’Institut s’est vu confier le mandat d’assurer la gestion d’un programme de contrôle externe de la qualité en pathologie. Les activités sélectionnées pour la première année du programme sont l’interprétation de frottis cytologiques, l’évaluation de colorations histologiques, des essais d’aptitude pour des marqueurs de cancer du sein, de même que certaines analyses moléculaires et génétiques. Des activités de formation médicale continue ont également été incluses au programme.

Accréditation au Laboratoire de santé publique du Québec
Les programmes d’assurance qualité demeurent une priorité à l’Institut. Au début d’avril 2010, le Conseil canadien des normes (CCN) a décerné l’accréditation ISO 15189 au Laboratoire de santé publique du Québec. Il devenait ainsi le cinquième laboratoire à obtenir ce statut au Canada. Cette accréditation, qui s’ajoute aux accréditations déjà obtenues, atteste de la conformité aux exigences de la norme des services analytiques de bactériologie, mycobactériologie, mycologie, parasitologie, sérodiagnostic et virologie.

Rehaussement technologique des unités de mammographie
L’Institut a procédé en août 2010 à l’acquisition d’équipements numériques pour le rehaussement technologique de ses deux unités itinérantes de mammographie. Dû au délai de livraison des nouveaux équipements, les unités itinérantes de mammographie n’ont pu maintenir leur accréditation selon les exigences du Programme d’agrément en mammographie de l’Association canadienne des radiologistes (CAR). Le processus d’accréditation sera complété en 2011. Cependant, l’Institut a maintenu sa désignation dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein en se conformant aux exigences d’un comité d’experts. Ce comité a procédé à l’inspection et à l’évaluation des images numériques produites avec la nouvelle technologie et a accordé à l’Institut l’autorisation de débuter ses activités avec les unités itinérantes tout en poursuivant le processus pour l’accréditation.

Infocentre de santé publique
De janvier à septembre 2010, l’Infocentre de santé publique a effectué des travaux afin de mieux répondre aux besoins des utilisateurs en matière de traitement et d’exploitation de l’information en santé publique. Cette refonte a permis d’améliorer la présentation du portail et d’offrir aux utilisateurs un accès plus rapide et plus convivial aux indicateurs désirés. L’infrastructure technologique a complètement été modifiée pour permettre une plus grande souplesse dans l’ajustement des contenus et des indicateurs. Cette refonte a également entraîné une réduction des coûts en logiciels et matériel permettant ainsi d’investir dans le développement de produits informationnels à l’intention des acteurs en santé publique.

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-62504-9

ISBN (imprimé): 

978-2-550-62503-2

ISSN (électronique): 

1918-1477

ISSN (imprimé): 

1713-9848

Notice Santécom: