Cadre de référence pour le dépistage et la surveillance médicale en santé au travail : résumé

De par sa nature, le dépistage se caractérise par l’application d’un test à des individus présymptomatiques ou symptomatiques précoces susceptibles de profiter d’une intervention plus efficace si elle est appliquée avant le moment habituel du diagnostic.

Loin d’être une intervention anodine, le dépistage peut aussi entraîner des inconvénients chez les personnes dépistées dont certains peuvent être importants. C’est pourquoi, avant d’offrir un dépistage à des travailleurs, son efficacité et la prépondérance des avantages sur les inconvénients doivent avoir été démontrées au plan populationnel. Qui plus est, le dépistage doit posséder les qualités recherchées afin que les bienfaits escomptés se matérialisent dans la pratique.

Les approches du type « algorithme » se veulent généralement séquentielles. Notre approche devait être souple et autoriser des compromis. La démarche comprend trois noyaux décisionnels qui doivent généralement être abordés de manière successive. Une réponse adéquate à l’un est habituellement nécessaire pour passer au suivant. Néanmoins, une évaluation de plusieurs noyaux peut être aussi bien réalisée de manière simultanée que de manière itérative, permettant ainsi des allers-retours au sein de la démarche. Les noyaux décisionnels et les critères sous-jacents doivent être vus comme un outil d’analyse et de réflexion et non pas comme un processus rigide.

Le dépistage s’inscrit dans différents contextes : il peut s’agir d’une « simple » activité de dépistage, d’un programme de dépistage, d’une surveillance médicale, d’un examen médical de préaffectation ou d’un examen médical réglementé. Leur instauration doit faire l’objet d’une évaluation à partir de la démarche proposée et des particularités propres à chacun, évoquées dans le document.

Même si le cadre de référence a été conçu pour s’appliquer plus spécifiquement au domaine de la santé au travail, une préoccupation constante de le rendre le plus inclusif possible s’y reflète et une attention particulière a été portée afin qu’il puisse être généralisé aux activités de dépistage dans la population générale. Toutefois, lorsqu’il est question d’examens médicaux pour des risques non professionnels, le lecteur est également invité à prendre connaissance des recommandations des sociétés savantes appropriées et de consulter leurs cadres de référence afin de bien comprendre les fondements de ces recommandations.

Note(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-61296-4

ISBN (imprimé): 

978-2-550-61295-7

Notice Santécom: