Suicide

  • 30 octobre 2013

    Le projet de banque de données sur le suicide examiné par le Comité d'éthique de santé publique (CESP) met l'accent sur les facteurs liés à la demande de services médicaux, notamment ceux qui sont liés à des problèmes de santé mentale. La constitution de la banque se réalise à partir de variables accessibles par des banques de données existantes, dont celle du coroner. Des préoccupations au regard de la proportionnalité et de l'équité ont conduit le CESP à formuler des recommandations visant à tenir compte de l'effet des choix de variables sur la construction sociale du phénomène du suicide et sur les orientations pouvant en découler, au niveau des programmes ou services de prévention. La signification de certaines variables n'étant pas démontrée, au regard du risque suicidaire, le...

  • 30 janvier 2013

    Ce document présente les plus récentes données disponibles et constitue une mise à jour des statistiques de décès par suicide publiées au cours des années passées (St-Laurent & Bouchard, 2004; Gagné et al., 2011).

    De façon plus spécifique, le présent travail a pour objectifs :

    • de dresser un portrait général de la situation du suicide au Québec et de présenter les plus récentes données disponibles;
    • d'examiner les tendances et les variations temporelles du suicide selon le sexe chez les personnes de 65 ans et plus dans la population québécoise afin de répondre aux préoccupations manifestées par certaines associations à l'égard de ce groupe;
    • de comparer la situation québécoise au niveau canadien et au niveau international.

    ...

  • 25 janvier 2011

    En 2009, selon les données provisoires, 1 068 suicides ont été enregistrés au Québec. Ce nombre équivaut à un taux ajusté de 13,5 décès par 100 000 personnes. Pour l'année 2008, 1 122 suicides ont été observés, pour un taux ajusté de 14,4 décès par 100 000 personnes. Bien que ces chiffres doivent être considérés comme provisoires, les données récentes indiquent que la tendance à la baisse du taux de suicide constatée au cours des dernières années semble persister.

    En 2009, le nombre de suicides chez les hommes s'élevait à 830, pour un taux ajusté de mortalité par suicide de 21,3 décès par 100 000 personnes. Chez les femmes, le nombre de suicides était de 233 donnant un taux ajusté de mortalité par suicide de 5,9 décès par 100 000 personnes.

  • 1 février 2010

    En 2008, selon les données provisoires, 1 103 décès par suicide ont été enregistrés au Québec, parmi lesquels 842 hommes et 260 femmes1. Ce nombre équivaut à un taux ajusté de 14,2 décès par 100 000 personnes. Bien que provisoire, le nombre de décès par suicide pour l’année 2008 est inférieur à ce qui a été observé en 1999, alors qu’un sommet de 1 620 décès par suicide avaient été enregistrés. Au cours des 10 dernières années (1999-2008), le taux ajusté de suicide a diminué en moyenne de près de 4 % par année.

    Pour les hommes, le taux ajusté de mortalité par suicide était de 22,1 décès par 100 000 personnes en 2008. Entre 1999 et 2008, le taux des hommes a diminué en moyenne de 4 % par année. Pour les femmes, le taux pour l’année 2008 se situait à 6,6 décès par 100 000...

  • 2 février 2009

    Selon les données provisoires, 1 091 personnes se sont enlevées la vie au Québec en 2007, dont 858 hommes et 232 femmes. Pour l’ensemble du Québec, ce nombre équivaut à un taux ajusté de 14,0 décès par 100 000 personnes. Depuis le sommet de 22 décès par 100 000 personnes atteint en 1999, le taux de suicide a diminué en moyenne de 4,1 % par année.

    Pour les hommes, le taux ajusté de mortalité par suicide en 2007 était de 22,3 décès par 100 000 personnes. Entre 1999 et 2007, le taux des hommes a diminué en moyenne de 4,5 % par année. Pour les femmes, le taux pour l’année 2007 se situait quant à lui à 5,8 décès par 100 000 personnes, en baisse de 2,7 % en moyenne par année depuis la fin des années 1990.

    En ce qui a trait aux hommes, une baisse significative est constatée...

  • 29 janvier 2008

    Pour l’année 2006, 1136 personnes sont décédées par suicide au Québec, dont 883 hommes et 253 femmes. Cela représente des taux ajustés par 100 000 habitants de 23,4 chez les hommes, de 6,4 chez les femmes et un taux pour l’ensemble de la population de 14,8. Ce taux est le plus bas enregistré au Québec au cours des 25 dernières années.

    Cette baisse de la mortalité par suicide est observée depuis le début des années 2000 et s’explique principalement par la baisse du suicide chez les hommes même si l’on observe aussi une légère diminution chez les femmes. Le taux catastrophique de 35,9 % observé chez les hommes en 1999 a chuté de 35 %.

    Cette diminution des taux de mortalité par suicide s’observe d’une manière plus marquée chez les adolescents et les jeunes adultes. En...

  • 1 décembre 2006

    Soumis à l’examen du Comité d’éthique de santé publique (CESP) en juin 2006, le Projet d’investigation portant sur les personnes décédées par suicide dans la région des Laurentides entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005, se présente comme une étude descriptive documentant les caractéristiques sociodémographiques des personnes décédées par suicide et les facteurs associés. L’étude suit l’évolution de ces éléments dans le temps et l’espace (au niveau de la région et, si possible, au niveau de chacun des huit territoires de MRC de la région des Laurentides). Les objectifs spécifiques sont d’identifier les caractéristiques des personnes qui se sont suicidées, en réalisant une surveillance (du ou des) :

    • Nombre de suicides au cours de la période pour apprécier et...
  • 11 juillet 2004

    L'objectif de cette étude est de présenter une analyse épidémiologique sommaire du suicide à partir des données disponibles les plus récentes. Pour obtenir un tableau complet de la situation québécoise et être en mesure d'évaluer l'ampleur du problème auquel notre société est confrontée, il faut examiner les variations du suicide dans le temps, selon l'âge, le sexe et la région de résidence. Afin de compléter le portrait, l'analyse des moyens utilisés est également essentielle.

    Une analyse de la mortalité par suicide limitée aux données québécoises est informative. Cependant, la comparaison de la mortalité québécoise par suicide à celle du reste du Canada et des principaux pays industrialisés permet un éclairage supplémentaire nécessaire pour juger de l'ampleur réelle du...

  • 5 mai 2004

    L'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a reçu de la Table de coordination nationale en santé publique le mandat de fournir aux responsables provinciaux et régionaux chargés d'implanter la Stratégie d'action face au suicide (MSSS, 1998) et le Programme national de santé publique 2003-2012 (MSSS, 2003) un avis scientifique. Le mandat comporte deux objectifs : 1) faire état des connaissances en matière de prévention du suicide chez les jeunes et 2) formuler des recommandations à l'endroit des stratégies préventives déjà implantées ou à être mises en place. Les interventions cliniques qui s'adressent aux personnes suicidaires soit dans le cadre de traitements ou de démarches de dépistage dans la population générale ne sont pas incluses dans la recension et ne font pas l'...

  • 4 mai 2004

    L'objectif de cette étude est de présenter une analyse épidémiologique sommaire du suicide à partir des données disponibles les plus récentes. Pour obtenir un tableau complet de la situation québécoise et être en mesure d'évaluer l'ampleur du problème auquel notre société est confrontée, il faut examiner les variations du suicide dans le temps, selon l'âge, le sexe et la région de résidence. Afin de compléter le portrait, l'analyse des moyens utilisés est également essentielle.

    Une analyse de la mortalité par suicide limitée aux données québécoises est informative. Cependant, la comparaison de la mortalité québécoise par suicide à celle du reste du Canada et des principaux pays industrialisés permet un éclairage supplémentaire nécessaire pour juger de l'ampleur réel du problème...

Pages

Souscrire à Suicide