Surveillance

  • 9 septembre 2019

    Infections à entérocoques résistants à la vancomycine (ERV)
    Résultats de surveillance 2018-2019

    Entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, 84 installations de soins de courte durée ont participé à la surveillance des infections nosocomiales à entérocoques résistants à la vancomycine (ERV), pour un cumul de 4 598 226  jours-présence (tableau 1). Un total de 61 infections à ERV dont 50 infections nosocomiales est rapporté parmi les patients dont l’infection a été acquise au cours d’une hospitalisation (actuelle ou antérieure, catégories 1a et 1b) dans l’installation déclarante....

  • 9 septembre 2019

    Bactériémies sur cathéters centraux aux soins intensifs
    Résultats de surveillance 2018-2019

    Entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, 65 unités de soins intensifs ont participé à la surveillance des bactériémies sur cathéters centraux, pour un cumul de 127 766 jours-cathéters (tableau 1). Ces unités ont rapporté 156 bactériémies, survenues chez 147 patients. Le taux d’incidence est de 0,51 par 1 000 jours-cathéters dans les unités coronariennes, de 1,14 dans les unités universitaires adultes, de 0,81 dans les unités non universitaires adultes, de 1,76 dans les unités pédiatriques et de 2...

  • 9 septembre 2019

    Bactériémies nosocomiales panhospitalières
    Résultats de surveillance 2018-2019

    Entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, 83 installations de soins de courte durée ont participé à la surveillance des bactériémies panhospitalières, pour un cumul de 4 558 906 jours-présence (tableau 1). Ces installations ont rapporté 3 196 bactériémies, survenues chez 2 991 patients. Le taux d’incidence total est de 5,75 cas par 10 000 jours-présence. Le taux d’incidence en 2018-2019 a augmenté par rapport aux années 2014-2015 et 2015-2016, ce qui résulte d’augmentations dans les...

  • 26 août 2019

    Les maladies chroniques sont la première cause de mortalité dans les pays industrialisés. La multimorbidité (cooccurrence d’au moins 2 maladies chroniques chez un même individu) toucherait environ 15 % des Canadiens âgés de 20 ans et plus et 30 % de 65 ans et plus. Le vieillissement de la population, combiné au progrès du traitement des maladies chroniques, contribue à l’augmentation de la multimorbidité. La multimorbidité est plus qu’une simple addition de conditions chroniques, elle est associée à une diminution de la qualité de vie, à une augmentation du risque de décès et d’hospitalisations, à une augmentation du nombre de consultations médicales et à une consommation plus élevée de médicaments. De plus, la multimorbidité complexifie la prise en charge des patients atteints et...

  • 19 août 2019

    Bien que l’indice de masse corporelle (IMC) soit l’indicateur habituellement utilisé pour la surveillance populationnelle du poids, il est maintenant bien reconnu que cette mesure est un indicateur imparfait, puisqu’il ne renseigne pas sur la distribution de la masse adipeuse chez les individus. Des mesures anthropométriques additionnelles, telles que la mesure du tour de taille, s’avèrent alors utiles.

    En effet, plusieurs études épidémiologiques à grande échelle ont démontré que le tour de taille est associé plus étroitement que l’IMC au risque de développer des maladies chroniques telles que le diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires.

    La présente étude fait le portrait du tour de taille mesuré et de l’obésité abdominale chez les adultes québécois âgés de...

  • 15 août 2019

    La multimorbidité, soit la co-occurrence de plusieurs maladies chroniques chez un même individu, représente l’un des défis les plus importants de santé publique dans les pays industrialisés (Lancet, 2018). Le vieillissement de la population, combiné au progrès du traitement des maladies chroniques, contribue à l’augmentation de la multimorbidité. La multimorbidité est plus qu’une simple addition de conditions chroniques, elle est associée à une diminution de la qualité de vie, une augmentation de l’utilisation des services de santé (hospitalisations, consultations médicales, admissions à l’urgence) ainsi qu’à un excès de mortalité (Marengoni, 2011). De plus, la multimorbidité complexifie la prise en charge des patients atteints et soulève de nombreux défis pour la prévention.

    ...

  • 15 août 2019

    On considère qu’un médicament est inapproprié si les risques sont supérieurs au bénéfice attendu, en particulier lorsque des alternatives thérapeutiques plus sûres existent pour la même indication. L’utilisation de médicaments potentiellement inappropriés est problématique au sein de la population âgée puisqu’elle est associée à la survenue d’effets indésirables et d’interactions médicamenteuses, et à une potentielle augmentation de la morbidité, du recours aux soins et de la mortalité.

    En 2014, près de la moitié (49 %) des aînés québécois présentant des maladies chroniques ou leurs signes précurseurs ont reçu au moins un médicament potentiellement inapproprié. Parmi les utilisateurs de ces médicaments, la proportion de nouveaux utilisateurs est de 16 %. Par conséquent, la...

  • 15 août 2019

    L’ostéoporose est une maladie du squelette se caractérisant par une diminution de la résistance osseuse et une prédisposition aux fractures. La prévalence de cette maladie est supérieure chez les femmes et augmente avec l’âge. Chez les femmes ménopausées, environ 80 % de l’ensemble des fractures sont attribuables à l’ostéoporose. Les fractures ostéoporotiques sont associées à une augmentation de la mortalité chez les personnes âgées, à une augmentation de la morbidité ainsi qu’à une diminution de la qualité de vie. Elles engendrent des coûts substantiels pour le système de santé. Ce fardeau tend à devenir encore plus important étant donné l’augmentation du nombre de personnes âgées.

    Le taux d’incidence de l’ostéoporose a diminué entre 2001-2002 et 2015-2016. La prévalence de l’...

  • 15 août 2019

    L’insuffisance cardiaque, stade final du continuum cardiovasculaire, réfère à l’incapacité du cœur à assumer son rôle de pompe et à propulser le sang vers les organes. C’est une complication tardive associée à l’accumulation de facteurs de risque qui endommagent la structure et le fonctionnement du muscle cardiaque incluant le tabagisme, la sédentarité, la dyslipidémie, l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité, etc.

    Bien que la prévalence, l’incidence et la mortalité ajustées aient diminué entre 2005-2006 et 2015-2016, le fardeau de l’insuffisance cardiaque sur le système de santé augmente en raison de l’accroissement du nombre de cas prévalents et incidents, spécialement dans le groupe d’âge de 80 ans et plus. Soulignons cependant que la prévalence et l’incidence chez...

  • 17 juillet 2019

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux a déposé le plan thématique sur l’activité physique intitulé Plan national de surveillance de l’état de santé de la population et de ses déterminants — Volet : Activité physique pour examen au du Comité d’éthique de santé publique (CESP). Les objets, les indicateurs ainsi que les sources de données qui y sont proposés seront ajoutés au Plan national de surveillance (PNS) afin de bonifier la surveillance de l’activité physique. Le plan définit l’activité physique comme un comportement influencé par des facteurs individuels et environnementaux qui se présentent sous différentes formes soit l’activité physique domestique, de travail ou de l’occupation principale, de transport et de loisir. Le CESP accueille avec enthousiasme cette...

Pages

Souscrire à Surveillance