Les intoxications volontaires ou non volontaires ainsi que les expositions aux substances toxiques constituent un problème de santé publique majeur

Voici quelques statistiques québécoises :

  • De 2008 à 2014, le Centre antipoison du Québec (CAPQ) a été consulté pour 317 098 cas d’intoxications potentielles, soit une moyenne de 45 300 cas par année ou de 5,2 cas par heure.
  • Plus de 75 % des appels reçus par le CAPQ proviennent directement du public, tandis qu’environ 25 % de ces derniers proviennent des professionnels de la santé.
  • Les appels reçus par le CAPQ concernant des intoxications, selon les catégories de produit, se répartissent comme suit : 50 % des appels ont trait à des médicaments; 41 %, à des produits domestiques; 4 %, à des produits industriels; 4 %, à des pesticides et 1 %, à du monoxyde de carbone.
  • L’exposition par voie orale constitue le motif d’appel le plus fréquent au CAPQ (74 %), suivie de l’exposition par voie respiratoire (9 %), par voie oculaire (6 %), par voie cutanée (5 %) et par voies multiples (3 %).
  • Les appels effectués au CAPQ concernent généralement des enfants âgés de 0 à 4 ans (35,1 %), et ces appels proviennent essentiellement du public (94,6%).
  • De 2006 à 2012, 19 454 hospitalisations suivant une intoxication ont été recensées, dont 15 991 (82 %) étaient dues à une intoxication volontaire ou à une intention indéterminée. Ce nombre représente une moyenne de 2 665 hospitalisations par année, donc un taux de 38,1 hospitalisations par 100 000 personnes.
  • De 2001 à 2010, 4 483 personnes sont décédées à la suite d’une intoxication (volontaire ou accidentelle), donc un taux de 6,6 décès par 100 000 personnes.
  • Le taux de mortalité attribuable aux intoxications liées aux médicaments et aux drogues a augmenté significativement depuis les années 2000. Cette hausse reflète principalement l’augmentation des intoxications mortelles suivant la prise d’opioïdes. De 2000 à 2012, 1 775 décès attribuables à une intoxication suivant la prise d’opioïdes ont été dénombrés au Québec, donc un taux de 2,97 décès par 100 000 personnes.

 

À noter

Il est à noter que ce site s'adresse principalement aux professionnels de la santé du Québec ayant de l'intérêt pour la toxicologie clinique. Nous ne répondons malheureusement pas aux questions du public. En cas d'intoxication aigüe, veuillez contacter le service téléphonique 24/7 du Centre antipoison du Québec (CAPQ).

Dernière modification: 

5 mai 2016