Conditions de succès et limites des formations en sécurisation culturelle pour le personnel de santé et services sociaux

  • La sécurisation culturelle vise à transformer des soins de santé et de services sociaux vers une meilleure considération des besoins, des attentes, des droits et des identités des patients autochtones, entre autres, par la redistribution des pouvoirs et par leur participation active dans les soins.
  • Les conditions de succès des formations en sécurisation culturelle pour le personnel de la santé sont encore peu documentées dans la littérature scientifique. Les études recensées font état d’une grande hétérogénéité des formats, des contenus et des modes de prestation et donc ne permettent pas de tirer des conclusions claires quant aux caractéristiques favorables au succès des formations.
  • Les formations en sécurisation culturelle sont bénéfiques pour le personnel, selon les études recensées. Ces formations aident à développer des compétences relationnelles et communicationnelles et à saisir la complexité et les conséquences des traumatismes historiques et récents sur l’état de santé des Autochtones.
  • Les formations qui intègrent la théorie et la pratique permettent au personnel de s’immerger dans les cultures autochtones, de connaitre les réalités des communautés locales en plus de favoriser la prise de conscience de l’apprenant sur sa propre culture, ses préjugés et sa position de pouvoir dans la relation de soins.
  • Parmi les limites identifiées, les formations axées sur la sensibilisation aux réalités autochtones et sur l’acquisition de connaissances et d’attitudes générales dans la relation interculturelle, sans la dimension de réflexion critique, peuvent avoir l’effet pervers de renforcer certains stéréotypes et de créer de l’ambivalence et de la confusion chez l’apprenant.
  • Les formations doivent être accessibles — courtes et sur les lieux de travail — et fournir des outils concrets pour soutenir le personnel dans le développement de ses compétences, dans un système socio sanitaire parsemé de défis.
  • Les formations sont insuffisantes en elles-mêmes pour modifier les dynamiques de pouvoir et réduire le fossé des iniquités de santé vécues par les Autochtones. L’engagement des organisations à l’égard de la sécurisation culturelle est primordial pour soutenir le personnel dans son cheminement, soutenir le leadership et les processus administratifs et mettre en place des politiques favorables à l’implantation de la sécurisation culturelle.
Conditions de succès et limites des formations en sécurisation culturelle pour le personnel de santé et services sociaux

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-92073-1

Notice Santécom: