Santé environnementale

Infections à entérocoques résistants à la vancomycine au Québec, 2022-2023

Surveillance provinciale des infections nosocomiales

Bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse au Québec, 2022-2023

  • En 2022-2023, le taux d’incidence des bactériémies associées aux accès vasculaires est de 0,28 par 100 patients-périodes, identique au taux de 2021-2022 et semblable aux taux annuels depuis 2018-2019.
  • À 0,04 par 100 patients-périodes, le taux d’incidence sur fistule artérioveineuse sans trou de bouton est statistiquement plus faible aux taux de chacun des autres types d’accès vasculaires pris séparément (p < 0,05). Le taux d’incidence sur cathéter non tunnelisé, de 3,39 par 100 patients-périodes, est statistiquement plus élevé aux taux de chacun des autres types d’accès vasculaires (p < 0,05).
  • La proportion d’usagers dialysés au moyen d’un cathéter, qu’il soit tunnelisé ou non, a augmenté par rapport aux quatre années précédentes passant de 63,6 à 70,4 % p < 0,05.
  • La grande majorité (93,6 %, soit 147 cas) des bactériémies sont survenues chez des usagers dialysés au moyen d’un cathéter, bien que ces usa…
Surveillance provinciale des infections nosocomiales

Nouveaux porteurs de Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline au Québec, 2022-2023

Surveillance provinciale des infections nosocomiales

Bactériémies sur cathéters centraux aux soins intensifs au Québec, 2022-2023

  • En 2022-2023, le taux de bactériémies sur cathéters centraux aux soins intensifs (1,35 cas/1 000 jours-cathéters) est comparable aux niveaux pré-pandémiques. Cette observation s’inscrit après une hausse du taux en 2020-2021 et 2021-2022 (1,43 et 1,55 respectivement).
  • Les unités néonatales ont les taux d’incidence les plus élevés (2,37 cas/1 000 jours-cathéters), mais les unités universitaires adultes comptent le plus grand nombre absolu de cas (82/174 bactériémies).
  • Les micro-organismes les plus fréquents sont similaires à ceux des années antérieures :
    • Staphylocoques à coagulase négative : 24,5 %;
    • Enterococcus une seule espèce. : 19,0 %;
    • Candida une seule espèce. : 18,0 %.
  • Antibiorésistance : 8,7 % (2/23) des Staphylococcus aureus étaient résistants à la méthicilline.
  • Létalité à 30 jours : 20,7 %.
Surveillance provinciale des infections nosocomiales

Expertise du Centre de toxicologie du Québec en biosurveillance

Les populations partout sur la planète sont en contact quotidiennement avec des substances chimiques, qu’elles soient naturellement présentes dans l’environnement ou issues d’activités humaines. Elles sont retrouvées dans le sol, l’air, l’eau, la nourriture et les produits de consommation courants. L’impact de ces contaminants environnementaux sur la santé suscite de plus en plus l’intérêt des organismes réglementaires gouvernementaux. La biosurveillance humaine permet d’étudier de manière directe et précise l’exposition des populations à des contaminants environnementaux, car elle consiste à « doser chez une personne la présence d’une substance chimique ou de produits de dégradation de cette substance dans l’organisme » (1). Elle fournit des mesures de base sur la santé des populations et permet de bâtir des bases de données. Si les études de biosurveillance sont pérennes, elles offriront la possibilité de déceler des variations de l’exposition,…

Logigramme d’aide à la décision pour la présence des substances per- et polyfluoroalkylées (PFAS) dans l’eau potable

Les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées (SPFA ou PFAS) forment une famille chimique complexe regroupant des milliers de composés organiques fluorés1. Les PFAS proviennent exclusivement de l’activité humaine et sont utilisées dans une grande variété de produits de consommation et de procédés industriels. Elles sont très persistantes et omniprésentes dans l’environnement, souvent sous forme de mélange variable comprenant plusieurs composés. Compte tenu des effets toxiques qui ont été associés à certaines PFAS et des incertitudes actuelles concernant les niveaux d’exposition présentant un risque pour la santé humaine, plusieurs initiatives internationales visent l’interdiction ou la restriction d’utilisation de ces substances pour diminuer l’exposition de la population. De plus, certaines contaminations locales ou ponctuelles peuvent s'ajouter à cette pollution diffuse par les PFAS et atteindre les eaux souterraines et de surface ser…

Soutien à l’analyse des risques à la santé associés à la présence de PFAS dans l’eau potable de La Baie

  • Depuis 2022, des concentrations variables de substances per- et polyfluoroalkylées (PFAS) totales ont été mesurées dans l’eau potable du réseau de distribution de La Baie, un arrondissement de la ville de Saguenay, atteignant des niveaux élevés dans deux des quatre puits municipaux ainsi que pour deux échantillons d’eau distribuée par aqueduc.
  • Les PFAS majoritairement retrouvées dans l’eau testée sont le PFBA, de PFHxA et de PFPeA.
  • Considérant que l’apport de chaque puits à l’eau potable dans le système de distribution varie selon l’intensité et le lieu de la demande des usagers, les données disponibles ne permettent pas de caractériser l’exposition réelle de la population.
  • Malgré cette limite et par prudence, une concentration maximale de 205 nanogrammes par litre de PFAS totales, mesurée à La Baie, a été appliquée à l’outil d’aide à la décision Logigramme PFAS de l’Institut national de santé publique du Québec. Cette concentration…

Pour une transition juste : tenir compte des inégalités sociales de santé dans l’action climatique

  • Les changements climatiques sont des accélérateurs et des amplificateurs des inégalités sociales de santé. Les populations touchées par les inégalités sociales de santé et les conséquences des changements climatiques sont sensiblement les mêmes.
  • Parce qu’ils sont plus sensibles ou exposés aux aléas, ou qu’ils disposent de moins de ressources pour y répondre, certains groupes sont plus vulnérables aux risques posés par les changements climatiques et leurs conséquences. Pensons aux personnes âgées, aux personnes atteintes de maladies chroniques, aux Premières Nations, aux Inuits et aux Métis, à certaines catégories de travailleurs, aux enfants, aux femmes ainsi qu’aux personnes à faible revenu, devant composer avec une incapacité, racisées ou à statut migratoire précaire.
  • De nombreux enjeux se situent au croisement de la lutte contre les inégalités sociales de santé et les changements climatiques, par exemple le partage équitable des coûts et des bénéfices de l…

Faciliter la marche, le vélo ou l’utilisation des trames vertes chez les personnes les plus exposées aux effets délétères des changements climatiques : une revue narrative systématisée

Cette synthèse des connaissances s’inscrit dans le projet Villes vivantes dont l’objectif est d’aider les municipalités à se doter d’actions concrètes pour mettre en œuvre des trames vertes de proximité au bénéfice de certains groupes de population pouvant davantage subir les effets délétères des changements climatiques comme les personnes aînées et les personnes en situation de défavorisation. Les épisodes plus fréquents de chaleur accablante et de froid extrême prévus en lien avec le phénomène des changements climatiques auront des conséquences sur les modes de déplacements ou de transport actifs de ces personnes. En se basant sur une cinquantaine d’études, cette synthèse présente plusieurs facteurs individuels ou personnels, de l’environnement physique ou bâti, de l’environnement social, climatique ou météorologique qui influencent les déplacements actifs ainsi que l’utilisation des trames vertes chez les personnes aînées ou celles en situation de défavorisation.

  • Les…

Guide de déclaration des événements indésirables associés à la transfusion de produits sanguins

Le présent document constitue une mise à jour du Guide de déclaration des événements indésirables associés à la transfusion de produits sanguins. Celle-ci a été effectuée par un groupe de travail formé de membres de l’équipe de recherche en biovigilance de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), de chargés de sécurité transfusionnelle, d’hématologues, de représentants d’Héma-Québec ainsi que de la Direction de la biovigilance et de la biologie médicale du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Afin de faciliter l’analyse des erreurs survenant dans les établissements de santé, un processus uniforme de documentation a été élaboré, incluant une réflexion sur la terminologie employée pour décrire les erreurs. Les diverses erreurs possibles ont été spécifiées et regroupées en huit catégories.

Des précisions ont également été apportées au sujet de l’interprétation des critères de définition des réactions transfusionnelles (par exemple les c…