Santé mentale

  • 20 octobre 2022
     

    Faits saillants

    • Ce rapport présente les données sur la prescription de médicaments pour le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) tirées du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ). Les...
  • 19 octobre 2022

    Ce portrait de santé porte sur la détresse psychologique au travail, un enjeu préoccupant en santé publique. Il est basé sur les données de l’Enquête québécoise sur la santé de la population (EQSP) 2014-2015. Cette édition de l’enquête s’est enrichie d’une nouvelle question mesurant la perception des répondants quant au lien entre leur état de détresse psychologique et leur travail. L’enquête permet ainsi de distinguer les cas de détresse psychologique élevée liée au travail et les cas de détresse élevée non liée au travail et d’explorer les liens entre la détresse psychologique liée au travail et les diverses expositions professionnelles.

    Une analyse différenciée selon le sexe a été privilégiée en raison des réalités différentes que vivent les hommes et les femmes sur le...

  • 3 octobre 2022

    This report represents a guidance document on the roles of public health in population mental health and wellness promotion (PMHWP) across Canada. In the context of the current COVID-19 pandemic, which has brought mental health to the forefront of countries’ responses to the pandemic, building the workforce and organizational capacity in public health for PMHWP is even more relevant now than ever before.

    This document was developed by the National Collaborating Centre for Healthy Public Policy (NCCHPP), and builds on conversations which occurred at a Forum on Population Mental Health and Wellness Promotion (the Forum), in February-March of 2018. The Forum was organized by the six National Collaborating Centres for Public Health (NCCs), in collaboration with four partner...

  • 3 octobre 2022

    Ce rapport constitue un document d’orientation au sujet des rôles de la santé publique en matière de promotion de la santé mentale et du mieux-être mental des populations (PSMMEMP) au Canada. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19 actuelle, laquelle a mis la santé mentale à l’avant-plan des interventions de nombreux pays, le renforcement des capacités de la main-d’œuvre et des organisations de santé publique en matière de PSMMEMP devient plus que jamais pertinent.

    Ce document a été élaboré par le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), et il s’appuie sur des conversations survenues dans le cadre du Forum sur la promotion de la santé mentale et du mieux-être mental des populations (le Forum), en février-mars 2018. Le Forum a été...

  • 16 août 2022

    De nombreuses données scientifiques à travers le monde font état des effets néfastes des risques psychosociaux du travail sur la santé mentale1 et physique. Au cours des dernières années, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et ses collaborateurs et collaboratrices ont développé une Grille d’identification de risques psychosociaux du travail qui permet d’identifier et d’analyser ces risques et de proposer des orientations à privilégier afin de réduire leurs impacts dans le milieu de travail. Pour plus d’information, consulter la section du site Web de l’INSPQ : Risques...

  • 16 août 2022

    De nombreuses données scientifiques à travers le monde font état des effets néfastes des risques psychosociaux du travail sur la santé mentale1 et physique. Au cours des dernières années, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et ses collaborateurs et collaboratrices ont développé une Grille d’identification de risques psychosociaux du travail qui permet d’identifier et d’analyser ces risques et de proposer des orientations à privilégier afin de réduire leurs impacts dans le milieu de travail. Pour plus d’information, consulter la section du site Web de l’INSPQ : Promotion...

  • 3 août 2022

    This paper provides a comparative analysis of several mental health indicators and determinants by language of instruction. All data discussed in this analysis is from the Québec Health Survey of High School Students 2016–2017.

    For most of the indicators analyzed, there is no disparity between students in English and French high schools. When there is a gap between the two groups, it can be to the disadvantage of students taught in either language.

    For example, a greater proportion of students in English high schools reported that they:

    • Had been medically diagnosed with depression
    • Had been medically diagnosed with an eating disorder
    • Did not feel healthy
    • Slept less than recommended during the school week
    • ...
  • 12 avril 2022

    Ce rapport présente les résultats de l’analyse d’entrevues de groupe qui ont été réalisées à l’hiver 2021 afin de documenter l’expérience de gestionnaires et de médecins œuvrant dans le réseau de la santé et des services sociaux durant la pandémie de la COVID-19. L’objectif principal de la démarche était de guider les acteurs de ce réseau vers le développement de stratégies préventives appropriées en vue de protéger la santé mentale des personnes appartenant à ces deux groupes. Voici, de façon synthétique, ce que les analyses nous ont appris.

    Les risques psychosociaux du travail

    Alors que les risques psychosociaux du travail (RPS) sont de mieux en mieux documentés chez le personnel soignant, il en est...

  • 1 avril 2022

    Ce document porte sur une analyse comparative selon la langue d’enseignement de quelques indicateurs de santé mentale et de ses déterminants. Les données analysées proviennent de l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2016-2017.

    Pour la plupart des indicateurs analysés, on ne retrouve pas d’écart entre les jeunes du secondaire dont la langue d’enseignement est l’anglais et ceux dont la langue d’enseignement est le français. Et pour les indicateurs pour lesquels on note un écart entre les deux groupes, cet écart est tantôt en défaveur des jeunes qui étudient en anglais, tantôt en défaveur des jeunes qui étudient en français. 

    Ainsi, les jeunes du secondaire dont la langue d’enseignement est l’anglais sont proportionnellement plus nombreux...

  • 31 janvier 2022
     

    Faits saillants

    • Selon les données pour l’année 2019, 1128 personnes se sont enlevé la vie au Québec. C’est un taux brut de suicide de 13,3 par 100 000 personnes.
    • Le taux de suicide semble atteindre un plateau après avoir diminué...

Pages

Souscrire à Santé mentale