Grossesse à risque élevé

Certaines situations font que votre grossesse est considérée comme une grossesse à risque élevé. Vous serez probablement suivie par une clinique spécialisée dans les grossesses à risque élevé.

Hypertension pendant la grossesse

Certaines femmes commencent à faire de l’hypertension pendant la grossesse. Elles sont considérées comme plus à risque si elles ont déjà été traitées pour de l’hypertension, si elles ont déjà fait de l’hypertension lors d’une grossesse précédente, ou si elles attendent des jumeaux.

Pour traiter l’hypertension au moment de la grossesse, on recommande du repos à la maison, une réduction importante des activités et, parfois, la prise d’un médicament pour faire baisser la tension artérielle.

Si la tension artérielle commence à être élevée, on vérifie alors s’il y a des protéines dans l’urine. Si c’est le cas, cela signifie que vous faites une prééclampsie, c’est-à-dire de l’hypertension avec protéines dans les urines.

Dans ce cas, il est souvent nécessaire d’hospitaliser la femme enceinte pour pouvoir surveiller de plus près la mère et le bébé. Il est également possible que l’on doive provoquer le travail, selon l’âge de la grossesse et la sévérité (gravité) de la maladie. L’accouchement est la seule façon de traiter la prééclampsie. L’équipe médicale qui vous suit évaluera quel est le meilleur moment pour que vous accouchiez.

Diabète de grossesse

Le diabète de grossesse (diabète gestationnel) est une augmentation du taux de sucre dans le sang. Cette augmentation est causée par le placenta, qui produit certaines hormones. Le diabète de grossesse est différent des autres types de diabète. Il n’entraîne pas de risque de malformation pour le bébé. En fait, la conséquence la plus fréquente du diabète de grossesse est d’avoir un bébé plus gros, ce qui peut occasionner un accouchement plus difficile pour la mère et le bébé. Le bébé peut aussi faire de l’hypoglycémie à la naissance et présenter des difficultés respiratoires.

Si vous souffrez de diabète de grossesse, la première étape du traitement qu’on vous proposera sera une alimentation équilibrée. Vous pourrez rencontrer une nutritionniste qui vous expliquera comment bien vous alimenter. L’alimentation d’une femme qui souffre de diabète de grossesse est différente de celle qu’on recommande habituellement aux diabétiques, car la femme enceinte doit consommer une plus grande quantité de nutriments pour favoriser la croissance du bébé. On vous encouragera aussi à faire de l’exercice tous les jours, par exemple en faisant une marche de 30 minutes.

Si votre taux de sucre (glycémie) demeure hors de contrôle même si vous avez adopté de bonnes habitudes alimentaires et que vous faites de l’exercice, on pourrait vous prescrire de l’insuline. Ce traitement peut sembler compliqué, mais en fait il ne l’est pas et l’équipe médicale pourra vous guider. Vous pourriez aussi avoir à passer une ou des échographies et des tests supplémentaires pour vérifier si votre bébé se porte bien au cours des dernières semaines.

Grossesse gémellaire

Vous venez d’apprendre que vous attendez des jumeaux, des triplés ou des quadruplés? Si une naissance allait déjà changer votre vie, que dire de l’arrivée de plus d’un bébé? Vous avez maintenant de nouveaux ajustements à faire pour planifier votre suivi de grossesse, votre accouchement et l’organisation de votre vie après les naissances.

Les jumeaux identiques partagent le même placenta

Les jumeaux non identiques ont chacun un placenta

Illustration : Maurice Gervais

Il y a deux types de jumeaux : les vrais jumeaux, aussi appelés jumeaux identiques, et les faux jumeaux, c’est-à-dire les jumeaux non identiques. Dans le cas de jumeaux identiques, les deux bébés proviennent d’un même ovule fécondé par le même spermatozoïde; ils ont donc le même bagage génétique, sont de même sexe et partagent la plupart du temps le même placenta. Les jumeaux non identiques sont issus de deux ovules qui ont été fécondés par des spermatozoïdes différents et qui évoluent côte à côte dans l’utérus. Il s’agit de deux êtres qui ont un bagage génétique différent et qui peuvent être de sexe différent.

La grossesse gémellaire est considérée comme une grossesse à risque élevé. C’est pourquoi, si vous êtes enceinte de jumeaux, vous bénéficierez d’un suivi de grossesse qui comprendra un plus grand nombre de visites médicales et d’examens. On vous conseillera aussi fortement de vous faire suivre par un médecin en obstétrique qui connaît bien ce genre de grossesse et l’accouchement de jumeaux.

Voici les problèmes les plus fréquents qui peuvent se produire dans les cas de grossesses gémellaires :

  • Bébés prématurés : le problème le plus courant est le travail avant terme, qui peut mener à la naissance de bébés prématurés. Chez les bébés prématurés, les risques de maladies et de mortalité sont plus élevés que chez les bébés nés à terme.
  • Syndrome transfuseur-transfusé : dans le cas de jumeaux identiques, il peut y avoir des anomalies qui sont dues au fait que la distribution du sang provenant du même placenta n’était pas égale pour les deux bébés.
  • Deuxième bébé : à la naissance de jumeaux, le deuxième bébé court plus de risques d’avoir des complications et des accidents liés au cordon ombilical, ou des problèmes du placenta ou de mauvaise présentation.

Vous devrez planifier votre accouchement avec votre médecin et l’équipe de soins. Il est aussi important de prévoir le lieu de l’accouchement : on conseille aux femmes qui attendent des jumeaux de planifier leur accouchement dans un hôpital où sont disponibles les ressources spécialisées comme les soins obstétricaux spécialisés, les soins pédiatriques et l’anesthésie.

Votre médecin évaluera votre situation et vos besoins et pourra en discuter avec vous. Lorsque le premier bébé se présente par la tête, ce qui arrive dans les deux tiers des grossesses gémellaires, on recommande généralement l’accouchement par voie naturelle, peu importe la position du deuxième bébé. D’ailleurs, dans 40 % des grossesses gémellaires, les deux bébés se présentent par la tête.

Pendant votre grossesse, vous vous préparez aussi, avec votre famille, à l’arrivée à la maison de vos nouveau-nés. La meilleure façon de le faire est probablement de vous renseigner auprès d’autres parents de jumeaux, qui ont de l’expérience et plusieurs trucs à partager avec vous. Il existe aussi des associations de parents de jumeaux dans certaines régions du Québec. Informez-vous auprès de votre CLSC pour connaître les services et organismes de votre région qui peuvent vous renseigner ou vous aider.

Association de parents de jumeaux et de triplés de la région de Montréal
514 990-6165
www.apjtm.com

Association des parents de jumeaux et plus de la région de Québec
418 210-3698
www.apjq.net

Quelques conseils pour vous préparer à l’arrivée de jumeaux à la maison

  • On vous propose de l’aide pour vos relevailles? Acceptez-la, mais précisez vos besoins. Faites une liste des tâches domestiques et un horaire que vous pourrez ajuster par la suite.
  • N’hésitez pas à demander de l’aide pour les semaines suivant votre retour à la maison. Si vous n’avez pas de famille ou de réseau d’amis près de vous, vous pouvez vous informer pour savoir s’il existe dans votre région des organismes qui peuvent vous aider.
  • Lorsque vous cuisinez, vous pouvez préparer de plus grandes quantités et congeler des portions. Vos parents et amis peuvent aussi vous aider en vous offrant des repas en cadeau.
  • Il n’est pas toujours nécessaire d’acheter tout en double ou en triple. Vous pouvez emprunter des meubles, poussettes et vêtements, ou encore les acheter usagés.