Fréquence et durée des tétées

Information essentielle, à retenirNe regardez pas votre montre, mais votre petit. Minuter les tétées ne protège pas contre les blessures aux mamelons et peut priver votre bébé d’une partie du lait dont il a besoin. Observez plutôt les signes de faim et de satisfaction de votre petit!

La fréquence des tétées varie beaucoup d’un bébé à l’autre. L’important est que votre bébé prenne bien le sein, qu’il tète efficacement et qu’il avale du lait.

Le lait maternel se digère rapidement et l’estomac de votre bébé est petit. Il est donc normal qu’il tète souvent les premières semaines. Pendant la période d’apprentissage, le boire (tétée, stimulation, rot et changement de couche) peut durer de 45 à 90 minutes. Avec l’âge, la succion de votre bébé devient plus efficace et les tétées deviennent plus courtes et plus espacées.

Lors des poussées de croissance, bébé boit plus souvent le jour et la nuit, parfois même à toutes les heures. Ces tétées fréquentes augmentent la production de lait. C’est une étape passagère, mais très intense pour la maman. L’aide des proches sera très précieuse dans cette période.

Offrir une préparation commerciale pour nourrissons ou donner des céréales pour bébés stimule moins les seins et peut nuire à votre production de lait.

Votre bébé semble satisfait après la tétée, mais redemande le sein une quinzaine de minutes plus tard? C’est tout à fait normal, surtout les premières semaines. N’hésitez pas à lui redonner le sein pour ce petit « dessert ».


Version PDF
Version LSQ

Tétées groupées

Les tétées sont plus fréquentes à certaines périodes de la journée et plus espacées à d’autres. La soirée est souvent une période intense, car la plupart des bébés sont maussades et boivent souvent. Ils dorment un peu, pleurent un peu, tètent un peu et ont besoin de réconfort. Certains peuvent demander le sein de façon presque continue pendant quelques heures. Ils peuvent dormir ensuite pendant une plus longue période. Ces « tétées groupées » sont normales. Vous aurez peut-être l’impression de manquer de lait parce que vos seins ont moins le temps de se remplir et sont plus souples.

Un sein ou deux? Ou plus?

Le nombre de fois où votre bébé voudra changer de sein pendant un boire pourra dépendre de :

  • la quantité de lait accumulée dans votre sein;
  • l’appétit et l’âge de votre bébé;
  • le moment de la journée.

Ainsi, votre bébé peut prendre un sein ou deux par tétée. Il faut respecter son rythme. Laissez-le téter au premier sein jusqu’à ce qu’il soit satisfait. Lorsqu’il le lâche ou commence à somnoler, essayez de lui faire faire un rot. Ensuite, offrez-lui l’autre sein : il le prendra s’il a encore de l’appétit.

On peut changer de sein plus d’une fois durant une même tétée. Certains bébés lâchent le sein parce que le lait coule plus lentement. Pendant que votre bébé tète au deuxième sein, du lait s’accumule de nouveau dans le premier sein. Si son appétit n’est pas calmé au deuxième sein, il pourra alors revenir au premier côté et profiter de ce lait. S’il en demande encore, changez de côté une fois de plus pour lui donner à nouveau le deuxième sein.

Vous commencerez la prochaine tétée par le sein offert en dernier ou par celui où il a moins bu. Si vous ne savez plus avec quel sein s’est terminée la dernière tétée, offrez celui qui vous semble le plus lourd.

Compression du sein

Si votre bébé n’est pas capable de prendre le lait dont il a besoin, vous pouvez utiliser la technique de la compression du sein pour l’aider. Cette technique augmente le débit, ou écoulement, du lait et peut être utile dans les cas où votre bébé :

  • s’endort rapidement au sein;
  • ne prend pas assez de poids;
  • veut téter très souvent ou longtemps;
  • semble insatisfait.

Elle est très efficace dans les premiers jours de vie pour aider votre bébé à boire le colostrum.

Photo : Jean-Claude Mercier

Utilisez de préférence la position de la madone inversée. Formez un « U » avec votre main à la base du sein. Votre pouce est d’un côté et vos doigts sont de l’autre. Vos doigts restent loin de l’aréole pour ne pas nuire à la succion de votre bébé. Comprimez votre sein avec toute votre main sans déplacer vos doigts. Le geste ne doit pas être douloureux et ne doit pas étirer l’aréole.

Maintenez la pression de 5 à 10 secondes ou tant que votre bébé continue d’avaler du lait. Dès qu’il arrête de boire, relâchez la pression, puis recommencez jusqu’à ce qu’il n’avale plus. Si votre bébé semble le souhaiter, donnez-lui l’autre sein de la même manière. Revenez ensuite au premier sein et même au deuxième au besoin. Vous pouvez laisser tomber cette technique lorsque votre bébé boit mieux.

Sucette (suce)

Un bébé qui pleure exprime un sentiment ou un besoin : faim, fatigue, inconfort, besoin de contact. Il n’est pas toujours facile de trouver lequel.

L’allaitement n’est pas uniquement un moyen de nourrir votre bébé, il peut aussi servir à le réconforter. Ne craignez rien, cette pratique ne crée pas de mauvaises habitudes. Dans plusieurs cultures, la tétée est utilisée autant pour calmer bébé que pour le nourrir.

La Société canadienne de pédiatrie a fait les recommandations suivantes au sujet de la sucette (suce) :

  • « Il est préférable de ne pas commencer à utiliser une suce tant que l’allaitement n’est pas bien établi. Parlez avec votre médecin ou votre spécialiste de l’allaitement si vous pensez que votre bébé a besoin d’en utiliser une si tôt. Il y a une exception : les bébés prématurés ou malades qui sont hospitalisés peuvent profiter d’une suce pour se réconforter. »
  • « Vérifiez toujours si votre bébé a faim, s’il est fatigué ou s’il s’ennuie avant de lui donner sa suce. Essayez d’abord de régler ces problèmes. »

La chaleur du contact peau à peau avec papa permet aussi d’apaiser bébé. Vous pouvez aussi le bercer ou le promener dans vos bras pour obtenir le même effet.