Sommeil entre 1 et 2 ans

Un enfant de 1 à 2 ans dort de 8 à 12 heures par nuit. En général, jusqu’à 18 mois, l’enfant a besoin de faire deux siestes, l’une le matin et l’autre l’après-midi. Entre 18 mois et 2 ans, il peut n’avoir besoin que d’une seule sieste. Parfois, l’enfant est maussade au réveil. Soyez patient et attendez quelques minutes avant de reprendre les activités. N’oubliez pas que le besoin de sommeil varie d’un enfant à l’autre et qu’il diminue avec l’âge.

Problèmes au coucher

Beaucoup d’enfants de 1 à 2 ans pleurent au moment du coucher. Ils vivent une période normale d’anxiété de séparation qui peut durer jusqu’à 18 mois et même au-delà. Cette anxiété peut rendre la séparation plus difficile au moment du coucher. Maintenir la routine du coucher avec une douce fermeté contribuera à rassurer l’enfant.

Terreurs nocturnes et cauchemars

Les terreurs nocturnes surviennent chez plusieurs enfants à partir de 1 an. L’enfant se met à crier et à pleurer. Pourtant, il semble dormir profondément. Il n’est pas nécessaire de le réveiller ou d’intervenir, sauf si vous craignez qu’il se blesse dans son agitation. Si vous ne réussissez pas à le consoler, ne vous inquiétez pas, il se calmera en quelques instants.

S’il se réveille en panique et vous semble bien éveillé, il a sans doute fait un cauchemar. Votre présence rassurante peut alors être nécessaire pour lui permettre de se rendormir calmement.

Ne vous en faites pas, les problèmes de cauchemars ou de terreurs nocturnes disparaissent habituellement avec l’âge. Quelques livres proposent des trucs pour apprendre aux enfants plus âgés à y faire face.

Sommeil perturbé

Si votre enfant se réveille la nuit, essayez ce qui est proposé précédemment pour les enfants de plus de 6 mois. Si vous avez du mal à mettre en place une routine de sommeil ou si, malgré une telle routine, les réveils nocturnes continuent et vous inquiètent, vous pouvez consulter un professionnel de la santé.

Le sommeil de votre enfant est perturbé si les réveils nocturnes :

  • sont trop fréquents (plus de deux fois par nuit);
  • durent trop longtemps (plus de 20 minutes);
  • demandent une présence parentale;
  • surviennent plus de quatre à cinq nuits sur sept;
  • durent depuis au moins trois mois.

Dans ces situations, une aide serait utile. Des lectures sur le sujet ou la consultation d’un professionnel pourraient vous aider.