Bébés de faible appétit

Le Mieux vivre en ligne est en cours de mise à jour vers la version 2020. Vous pourriez rencontrer quelques liens brisés durant ce processus. Nous nous excusons pour ces inconvénients, qui ne devraient pas durer plus que quelques jours.

Les enfants, comme les adultes, peuvent manquer d’appétit. Parfois, le problème est dû à un malaise, comme un mal de gorge, à une poussée de dents ou encore à l’effet d’un médicament. À d’autres moments, le manque d’appétit chez un enfant peut être causé par l’excitation, la découverte de choses passionnantes, la fatigue ou un ralentissement normal de la croissance.

Les problèmes alimentaires graves sont rares. Si votre enfant a une croissance normale, c’est qu’il mange assez pour combler ses besoins. Il est plus important de passer un moment agréable à table avec votre enfant, en famille, que de l’obliger à manger une quantité précise d’aliments.

Que faire?

Prenez d’abord le temps d’observer ce qui se passe dans la vie de votre enfant et autour de lui. Plus il grandit, plus il veut faire les choses seul. Acceptez ensuite ses maladresses, ses petits gaspillages et son rythme plus lent sans le gronder.

Présentez-lui de petites portions d’aliments bons pour la santé, adaptées à son âge. Laissez-le choisir la quantité d’aliments et l’ordre dans lequel il les mangera. Le lait peut être servi à la fin du repas. Si votre enfant n’a rien pris au bout d’un certain temps, retirez simplement l’assiette, sans le gronder ni faire de drame, et laissez-le sortir de table.

Offrez-lui des collations entre les repas, en petites quantités, pour ne pas diminuer son appétit au repas suivant. Servez-lui par exemple des fruits, des légumes, du fromage et donnez-lui de l’eau. Évitez de lui donner trop de jus ou de lait entre les repas.

Il n’est habituellement pas nécessaire de lui donner un supplément de vitamines et de minéraux. En cas de doute, consultez votre médecin ou une nutritionniste pour vérifier si votre enfant comble ses besoins nutritionnels.