Soins de santé

Médicaments et produits de santé naturels

Information à laquelle il faut porter une attention particulière Tous les médicaments, prescrits ou en vente libre, et les produits de santé naturels doivent être considérés avec prudence pendant la grossesse : certains pourraient être inefficaces, nuire à la grossesse ou être dangereux pour le bébé.

Si vous êtes enceinte ou souhaitez le devenir et que vous prenez des médicaments (prescrits ou en vente libre) ou des produits de santé naturels, consultez votre professionnel de la santé pour vérifier s’il est mieux de continuer à les prendre, d’arrêter de les prendre ou de les remplacer.

Si vous avez des malaises ou des problèmes de santé, il est important de les reconnaître et de choisir le traitement le mieux adapté à cela et au stade de votre grossesse. Plusieurs personnes pensent qu’il est dangereux de prendre des médicaments durant la grossesse. En fait, grâce aux recherches et à l'expérience, on peut traiter la plupart des maladies pendant la grossesse.

Les produits de santé naturels (plantes, suppléments ou vitamines) doivent être considérés avec autant de prudence que les médicaments. Les plantes utilisées pour cuisiner, comme le persil, le basilic ou l’ail, ne posent en général aucun problème. Mais lorsqu’elles se présentent sous forme de capsules, de comprimés, de teintures ou d’extraits, ces plantes peuvent être en concentrations plus importantes que dans les aliments.

Information essentielle, à retenirPendant la grossesse, demandez l’avis d’un professionnel de la santé avant de prendre un médicament prescrit, un médicament vendu sans ordonnance ou un produit de santé naturel.

L’effet des produits de santé naturels à des concentrations élevées n’est pas toujours connu. On pourrait craindre certains dangers vu le manque de données au sujet de ces produits pendant la grossesse. Aussi, leur contenu exact n’est pas toujours bien indiqué sur les emballages. Certains ingrédients pourraient être toxiques pendant la grossesse.

Voici quelques situations liées à la prise de médicaments pendant la grossesse et quelques conseils généraux pour faciliter vos décisions dans ce domaine.

Médicaments et grossesse

Situation Que faire? À savoir

Vous voulez devenir enceinte et vous prenez des médicaments pour un problème particulier, comme : l’anxiété, l’épilepsie, l’hypertension, la dépression, l’asthme ou le diabète

Consultez votre médecin lorsque vous planifiez une grossesse.

  • Certains ajustements pourront être apportés à votre médication.

Vous êtes enceinte et vous prenez des médicaments.

Consultez rapidement un médecin pour faire vérifier si vous devez continuer, cesser ou remplacer votre traitement.

  • Bien que quelques médicaments doivent être abandonnés le plus tôt possible durant la grossesse, il est très important de ne pas arrêter un traitement en cours, sans avis professionnel, parce que vous craindriez de nuire à votre bébé ou à votre grossesse. Pour certains problèmes, le fait d’arrêter votre traitement pourrait entraîner plus de complications pour vous et votre bébé que les médicaments eux-mêmes.
  • Un médecin ou un pharmacien peut vous informer de la nécessité d’ajuster votre médication.

Vous avez pris des médicaments avant de savoir que vous étiez enceinte, mais vous n’en prenez plus.

Lors du premier rendez-vous, dites à votre professionnel de la santé le nom des médicaments que vous avez pris.

  • En règle générale, peu de médicaments auront un effet sur le bébé à un stade si précoce.
  • Informez-vous auprès d’un médecin ou d’un pharmacien pour en savoir plus au sujet de ces médicaments et de leurs effets.

Vous avez un problème de santé pendant la grossesse.

Consultez rapidement un professionnel de la santé afin d’obtenir une évaluation de votre état de santé.

  • La plupart des infections et des problèmes chroniques peuvent être soignés avec des médicaments pendant la grossesse.
  • La douleur peut aussi être soulagée.
  • La peur de prendre des médicaments ne doit pas faire en sorte que votre état de santé se détériore.

Malaises de grossesse courants

Information qui donne du réconfort, de la confianceSi vous n’êtes pas soulagée en suivant ces conseils, si votre état se détériore ou si vous avez des inquiétudes, n’hésitez pas à consulter rapidement un professionnel de la santé.

Votre corps se transforme tout au long de la grossesse. Ces changements amènent parfois des inconforts et des malaises qui sont généralement sans danger, mais certains peuvent être difficiles à supporter. Les tableaux qui suivent présentent certains malaises fréquents pendant la grossesse, ainsi que des conseils pour les soulager.

Certains médicaments sans ordonnance peuvent parfois être pris durant une courte période. Consultez un professionnel de la santé avant de prendre de tels médicaments. Il pourra :

  • vous suggérer des moyens de diminuer vos malaises sans prendre de médicaments;
  • vérifier si vous prenez d’autres produits qu’il ne faut pas prendre en même temps que ces médicaments sans ordonnance (interactions médicamenteuses);
  • vous donner des conseils au sujet des médicaments sans ordonnance qui peuvent être utilisés pendant la grossesse :
    • vous expliquer la meilleure façon de les prendre;
    • vous préciser la quantité maximale que vous pouvez prendre;
    • vous informer de la durée maximale pendant laquelle vous pouvez les prendre.

Fatigue

Description

  • Quand :
    • fréquente dès le début de la grossesse jusqu’à la fin du 1er trimestre;
    • peut réapparaître au 3e trimestre.
  • Causes probables au 1er trimestre :
    • augmentation de la progestérone;
    • réveils pour uriner;
    • diminution de l’apport nutritionnel due aux nausées et aux vomissements;
    • sautes d’humeur et anxiété;
    • diminution de la consommation habituelle de caféine.
  • Causes probables au 3e trimestre :
    • mal de dos;
    • brûlures d’estomac et reflux;
    • crampes dans les jambes;
    • difficulté à trouver une position confortable;
    • réveils pour uriner;
    • émotions et angoisse par rapport à l’accouchement.

Que faire?

  • Prévoyez des nuits plus longues (8-10 heures).
  • Faites des siestes, si possible.
  • Ayez une alimentation équilibrée.
  • Buvez suffisamment.
  • Essayez de faire de l’exercice.
  • Faites-vous aider dans les tâches quotidiennes si possible.

Ça ne va pas mieux?

Consultez votre professionnel de la santé.

Nausées et vomissements

Description

  • Cause probable : les changements hormonaux.
  • Fréquence :
    • nausées : de 70 à 85 % des femmes enceintes;
    • vomissements : 50 % des femmes enceintes.
  • Quand :
    • débutent généralement entre la 4e et la 8e semaine après le début de la dernière menstruation;
    • sont souvent plus importants autour de la 9e semaine de grossesse;
    • sont rares après la 20e semaine.

Que faire?

  • Essayez de vous reposer.
  • Mangez des aliments dont vous avez envie.
  • Évitez d’avoir faim (de rester longtemps sans manger).
  • Voyez s’il est bon pour vous :
    • de manger plus souvent et en plus petites quantités (petits repas et collations);
    • d’éviter les odeurs fortes et les textures d’aliments qui vous incommodent;
    • de ne pas boire en mangeant ou pendant les nausées – buvez plutôt entre les repas;
    • de manger légèrement avant de vous lever le matin – on suggère souvent aux femmes enceintes de manger des biscottes ou du pain grillé;
    • de sortir lentement du lit.

Ça ne va pas mieux?

Consultez votre professionnel de la santé si :

  • les nausées ou les vomissements interfèrent avec vos activités. Votre professionnel de la santé pourra vous conseiller la prise d’un médicament sans ordonnance ou vous prescrire un médicament ;
  • vous perdez du poids.

Consultez rapidement votre professionnel de santé :

  • si vous présentez des signes de déshydratation : sécheresse des muqueuses (bouche, nez) et urine foncée;
  • en cas de vomissements importants et persistants.

Crampes dans les jambes

Description

  • Cause : une accumulation d’acides (lactique et pyruvique) dans les muscles des jambes. Cette accumulation provoque des crampes involontaires très douloureuses mais sans danger. Elles se produisent surtout la nuit.
  • Fréquence : plus de 50 % des femmes enceintes.
  • Quand : durant la deuxième moitié de la grossesse.

Que faire ?

Quand vous avez une crampe, vous pouvez :

  • étirer votre jambe en relevant les orteils vers le haut;
  • masser les muscles douloureux;
  • vous lever du lit;
  • marcher.

Ne vous inquiétez pas si vous ressentez un peu de douleur le lendemain. Cette douleur est sans gravité.

Ça ne va pas mieux?

Consultez votre professionnel de la santé.

Brûlures d’estomac et reflux gastro-œsophagien

Description

  • Cause possible : les changements hormonaux de la grossesse ralentissent la digestion, ce qui occasionne un reflux des liquides de l’estomac dans l’œsophage.
  • Quand : dès le début de la grossesse. Ils peuvent augmenter à mesure que la grossesse avance.

Que faire?

Vous pouvez :

  • éviter de vous coucher après les repas;
  • dormir la tête surélevée;
  • porter des vêtements amples;
  • modifier votre alimentation :
    • manger plus souvent et en plus petites quantités (petits repas et collations);
    • diminuer votre consommation d’aliments riches en gras;
    • éviter les irritants pour l’estomac, comme la caféine et les épices;
    • éviter de boire ou de manger beaucoup avant de vous coucher.

Ça ne va pas mieux?

  • De façon temporaire, vous pouvez prendre un antiacide. Votre professionnel de la santé ou votre pharmacien pourront vous conseiller.
  • Consultez votre professionnel de la santé si :
    • vous n’obtenez qu’un soulagement temporaire;
    • les symptômes persistent malgré la prise d’antiacides;
    • vous devez prendre des antiacides de façon régulière pendant plusieurs jours;
    • vos symptômes sont accompagnés de fièvre, de nausées et de vomissements ou de maux de tête importants.

Constipation et hémorroïdes

Description

  • Causes de la constipation :
    • les changements hormonaux de la grossesse, qui ralentissent la digestion;
    • les suppléments de fer;
    • les hémorroïdes.
  • Cause des hémorroïdes : l’utérus, qui est plus gros, exerce une pression sur les veines, ce qui les fait gonfler.
  • Quand : surtout aux 2e et 3e trimestres de la grossesse.

Que faire?

  • Mangez des aliments riches en fibres : les céréales de son ou à grains entiers en contiennent beaucoup.
  • Consommez aussi des fruits secs, du jus de pruneaux et des fruits et légumes.
  • Augmentez la quantité d’eau que vous buvez tous les jours.
  • Si vous avez des hémorroïdes, vous pouvez prendre des bains de siège. On peut parfois calmer la douleur en appliquant localement sur les hémorroïdes des pommades de zinc ou des compresses d’hamamélis.

Ça ne va pas mieux?

Vous pouvez consulter votre professionnel de la santé, qui pourra vous prescrire un onguent plus efficace pour les hémorroïdes ou vous conseiller de :

  • prendre des suppléments de fibres alimentaires ou du psyllium ; buvez alors beaucoup de liquide pour ne pas aggraver la constipation;
  • prendre un médicament pour ramollir les selles.

Engourdissements et douleurs aux mains

Description

  • Causes probables : la rétention des liquides dans le corps (oedème ou enflure), ce qui cause un gonflement qui comprime le nerf médian au niveau du poignet.
  • Fréquence : 25 % des femmes enceintes.
  • Quand : surtout au 3e trimestre et principalement la nuit.
  • Particularité : touchent souvent les deux mains.

Que faire?

  • Ces problèmes sont sans gravité et ils disparaîtront après l’accouchement.
  • Si les symptômes vous incommodent ou qu’ils vous nuisent, vous pouvez essayer une orthèse ou un protecteur de poignet comme ceux qu’on utilise pour faire du patin à roues alignées. Portez-les pendant que vous ressentez de la douleur ou un engourdissement, quelques heures par jour ou encore durant la nuit.

Ça ne va pas mieux?

Consultez votre médecin si :

  • vous ressentez une faiblesse de la main;
  • les problèmes continuent après l’accouchement.

Dos rond

Bascule du bassin

Illustrations : Luz design+communications

Mal de dos

Description

  • Causes probables :
    • la lordose, c’est-à-dire le fait de courber le dos vers l’arrière pour compenser le poids du ventre;
    • l’hyperlaxité des ligaments : les ligaments de tout le corps sont plus relâchés pendant la grossesse, incluant ceux du bassin.
  • Fréquence : environ 75 % des femmes enceintes.

Que faire?

Les exercices suivants, sur une base régulière, peuvent aider à prévenir ou à soulager les maux de dos pendant la grossesse. Vous pouvez faire :

  • des exercices en piscine, comme l’aquaforme ou la natation;
  • des exercices à la maison ou lors des activités quotidiennes : bascule du bassin couchée ou debout; dos rond.

Ça ne va pas mieux?

  • Demandez à votre professionnel de la santé ou votre pharmacien si vous pouvez prendre de l'acétaminophène pendant quelques jours.
  • Si la douleur persiste, augmente ou descend dans les jambes, consultez votre professionnel de la santé.
  • Si vous êtes à la fin de la grossesse et que vous ressentez une douleur au dos, qu’elle s’étend vers le ventre ou qu’elle apparaît et disparaît de façon régulière, il se peut que ce soit les premières contractions du travail (voir Reconnaître le début du travail).

Traitement de problèmes de santé courants

Information à laquelle il faut porter une attention particulièreSi vous devez prendre de l’acétaminophène, ne le confondez pas avec l’aspirine et l’ibuprofène (MotrinMD, AdvilMD). L’aspirine et l’ibuprofène ne peuvent pas être pris n’importe quand pendant la grossesse. Ne les prenez que si votre professionnel de la santé vous les recommande.

Pendant que vous êtes enceinte, il se peut que vous vous demandiez comment soulager certains maux qui ne sont pas liés à la grossesse. Certains de ces maux peuvent être plus fréquents ou encore causer plus de désagréments lorsque vous êtes enceinte.

Souvent, les problèmes de santé mineurs n’ont pas besoin d’être traités par des médicaments. Le tableau des pages suivantes vous donne des conseils pour vous soulager. Si vous croyez avoir besoin de prendre un médicament pendant la grossesse, parlez-en à votre sage-femme ou à votre médecin d’abord. Vous pouvez aussi avoir l’avis de votre pharmacien.

Problèmes de santé courants

Rhume, congestion nasale, maux de gorge

Solutions possibles

  • Vous pouvez :
  • utiliser une solution nasale saline.
  • si cela ne vous soulage pas, utiliser un décongestionnant en gouttes pour administration nasale pour un maximum de 3 jours. Votre professionnel de la santé ou pharmacien pourra vous conseiller. Une utilisation prolongée de ce produit pourrait aggraver votre congestion nasale.
  • vous gargariser avec de l’eau salée.
  • si la douleur est importante, demander à votre professionnel de la santé ou votre pharmacien si vous pouvez prendre de l'acétaminophène pendant quelques jours.

Consultez votre professionnel de la santé si :

  • votre toux ou votre mal de gorge persistent durant plus de 3 jours;
  • vous faites de la fièvre (voir Fièvre);
  • votre état général se détériore;
  • vous avez des inquiétudes.

Maux de tête

Solutions possibles

  • Reposez-vous.
  • Si la douleur est importante, demandez à votre professionnel de la santé ou votre pharmacien si vous pouvez prendre de l'acétaminophène pendant quelques jours.

Consultez votre professionnel de la santé si :

  • vos maux de tête persistent plus de 3 jours;
  • vous faites de la fièvre (voir Fièvre);
  • vos maux de tête sont accompagnés d’autres symptômes comme des douleurs à l’estomac, des troubles de la vue, des nausées ou des vomissements, ou encore de la somnolence;
  • votre état général se détériore;
  • vous avez des inquiétudes.

Symptômes d’infection urinaire

Quand consulter votre professionnel de la santé?

Plusieurs femmes enceintes ont envie d’uriner plus souvent et en plus petites quantités qu’avant la grossesse. Consultez votre professionnel de la santé pour vérifier s’il s’agit d’une infection urinaire, si vous :

  • avez de la difficulté à commencer à uriner;
  • ressentez une brûlure lorsque vous urinez;
  • allez uriner pour quelques gouttes seulement;
  • avez la sensation d’avoir encore envie juste après avoir uriné;
  • ressentez de la douleur au bas-ventre, surtout après avoir uriné;
  • voyez du sang dans vos urines.

Notez que vous pouvez avoir une infection urinaire même si vous n’avez pas ces symptômes. Elle pourra être diagnostiquée grâce à des tests d’urine faits lors d’examens de routine.

Symptômes de vaginite

Quand consulter votre professionnel de la santé?

Il arrive souvent que les femmes enceintes aient plus de pertes vaginales qu’à l’habitude. Consultez votre professionnel de la santé pour vérifier s’il s’agit d’une vaginite et pour être traitée si vous :

  • ressentez des sensations de brûlure à la vulve quand vous urinez ou lors des relations sexuelles;
  • avez des démangeaisons dans la région de la vulve;
  • remarquez que vos pertes ont changé de couleur ou d’odeur.

Contact avec des personnes qui ont des maladies contagieuses

Les femmes enceintes peuvent se sentir inquiètes quant aux infections, surtout celles qui causent des éruptions cutanées (taches et petits boutons sur la peau) et qui touchent plus fréquemment les enfants. Plusieurs maladies peuvent alors être en cause.

Cinquième maladie (ou érythème infectieux, ou infection au parvovirus B19)

Grâce à leurs anticorps, plus de la moitié des femmes enceintes en Amérique du Nord sont protégées contre la cinquième maladie et leur fœtus l’est aussi.

Si une femme enceinte qui n’est pas protégée contracte la cinquième maladie, il y a un risque que le fœtus soit infecté : dans de rares cas, il pourrait faire une anémie sévère, et la mère pourrait faire une fausse couche.

Le risque de complications est surtout présent avant la 20e semaine de grossesse, et il est beaucoup moins important par la suite.

Si vous êtes en contact avec une personne qui a la cinquième maladie, consultez votre professionnel de la santé : il pourra évaluer votre situation. Au besoin, il pourra demander des tests pour vérifier si vous êtes protégée ou non et vous suivre de plus près.

Varicelle

La varicelle est généralement une maladie sans gravité chez les enfants. Cependant, lorsqu’elle est contractée par une femme enceinte, elle peut causer des complications à la mère et au bébé. La vaccination des enfants contre la varicelle diminue le risque d’exposition des femmes enceintes. Voici ce que vous devez faire si vous êtes en contact avec une personne ayant la varicelle :

  • Si vous avez déjà eu la varicelle, rassurez-vous, votre bébé ne court aucun risque.
  • Si vous n’avez jamais eu la varicelle ou ne savez pas si vous l’avez eue, consultez un médecin dans les 48 heures. Il évaluera si vous êtes protégée contre cette maladie. Si vous êtes originaire d’Amérique du Nord, il y a plus de 90 % de chances que vous soyez protégée.
  • Si vous n’êtes pas protégée contre la varicelle, on vous fera administrer des anticorps qui vous permettront d’éviter la maladie ou d’en diminuer l’intensité.
  • Selon votre situation, on envisagera la vaccination après l’accouchement.

Rubéole

Grâce à la vaccination, la rubéole est une maladie très rare au Québec et au Canada. Il est peu probable d’entrer en contact avec une personne ayant cette maladie. Si vous pensez avoir été en contact, consultez un médecin (voir aussi Prises de sang et analyses d’urine).

Rougeole

La rougeole est une maladie très contagieuse. Les femmes enceintes atteintes de la rougeole peuvent présenter une forme plus grave de la maladie, en plus d’avoir un risque accru d’avorter spontanément ou de ne pas mener leur grossesse à terme. Cependant, on n’a jamais signalé de malformations congénitales qui seraient causées par la rougeole.

Si vous avez été en contact avec une personne atteinte de rougeole, communiquez avec votre médecin, votre CLSC ou Info-Santé afin d’évaluer si vous êtes protégée contre cette maladie.

Si vous n’êtes pas considérée protégée, vous pourrez recevoir une injection d’anticorps. Ceux-ci peuvent prévenir la rougeole ou en diminuer la gravité s’ils sont administrés dans les 7 jours qui suivent le contact avec une personne contagieuse.

Si vous avez la rougeole pendant que vous êtes enceinte, consultez rapidement un médecin. Il pourra évaluer votre situation et assurer un suivi. Le traitement vise principalement à diminuer la fièvre et les complications.

Autres maladies contagieuses

Si vous êtes en contact avec une personne qui a la coqueluche dans les 4 semaines précédant la date prévue de votre accouchement, consultez un médecin. Il évaluera votre situation et vous prescrira au besoin un antibiotique.

Si vous êtes en contact avec une personne qui a une des maladies contagieuses suivantes, il n’y a pas de danger particulier pour la grossesse et le bébé : roséole, maladie pieds-mains-bouche et scarlatine.

Cependant, si vous êtes malade et que vous avez des symptômes pouvant être causés par une de ces maladies contagieuses, consultez un médecin pour qu’il fasse un diagnostic précis, qu’il vous donne des conseils d’usage ou qu’il vous propose un traitement approprié pour soulager la fièvre ou les autres symptômes.

Vaccin contre l’influenza (grippe)

Les femmes enceintes, au deuxième et particulièrement au troisième trimestre de grossesse, sont plus susceptibles de souffrir d’une complication de la grippe ou d’être hospitalisées. Elles peuvent également transmettre la grippe à leur nouveau-né. C’est pourquoi il vous est recommandé de recevoir le vaccin contre la grippe à partir du deuxième trimestre de grossesse (13 semaines). Si vous avez un problème de santé chronique, vous devriez recevoir le vaccin contre la grippe dès que c’est possible pour vous, et ce, peu importe le stade de votre grossesse.

Santé de la bouche et des dents

La vie continue pendant la grossesse et vous pourriez avoir besoin de soins de la bouche et des dents. En effet, les changements hormonaux rendent vos gencives plus sensibles, c’est-à-dire qu’elles peuvent être enflées ou peuvent saigner plus facilement. Cette affection est appelée gingivite de grossesse. En plus de vous brosser régulièrement les dents, utilisez la soie dentaire tous les jours. Si vos gencives saignent au début, vous verrez que ce problème diminuera rapidement avec ces mesures d’hygiène buccale. Au besoin, consultez votre dentiste.

Même si vous êtes enceinte, vous pouvez poursuivre vos visites chez votre dentiste. Cependant, informez-le de votre état. Si vous avez besoin de traitements dentaires, il pourra vous indiquer le meilleur moment de les obtenir pendant la grossesse. Il pourra aussi décider de reporter les traitements non urgents après l’accouchement. Bien que le meilleur moment pour obtenir des traitements dentaires soit au deuxième trimestre de la grossesse, vous pouvez faire traiter les caries, les abcès ou tout autre problème urgent tout au long de la grossesse.

Au besoin, votre dentiste peut faire une radiographie des dents, s’il protège votre ventre avec un tablier de plomb afin d’éviter les risques pour votre bébé.

Lorsqu’un traitement est nécessaire, le dentiste peut aussi vous faire une anesthésie locale (vous « geler ») et vous donner une ordonnance pour des antibiotiques en cas d’infection.


Anticorps : Substances fabriquées par le corps pour lutter contre les maladies. Aussi appelés immunoglobulines.