Boutons, rougeurs et autres problèmes de peau

De petits boutons, des rougeurs ou d’autres types de lésions apparaissent fréquemment sur la peau d’un enfant. Ils sont souvent sans gravité et disparaissent d’eux-mêmes.

Certains problèmes de peau peuvent toutefois être le signe de problèmes plus graves pour lesquels il faut consulter un professionnel de la santé.

Consultez Info-Santé ou votre médecin si :

  • des plaques rouges, soulevées, apparaissent soudainement sur le corps de votre enfant et sont accompagnées de fortes démangeaisons;
  • les lésions saignent ou semblent infectées. Elles deviennent très rouges, craquent, coulent ou se recouvrent d’une mince croûte jaunâtre;
  • les lésions ne disparaissent pas après quelques jours, votre enfant ne semble pas bien et il fait de la fièvre (voir Fièvre et éruption cutanée (maladies contagieuses));
  • vous avez d’autres inquiétudes.

Problèmes de peau courants du nouveau-né

Des boutons et des taches (milium, érythème toxique, acné du nouveau‑né) apparaissent couramment dans les premiers jours de vie. Dans la majorité des cas, ces problèmes sont sans gravité. Ils disparaissent en quelques semaines sans nécessiter de traitement particulier.

Peau sèche et eczéma

La peau de votre bébé est délicate et sensible. Elle peut devenir très sèche. Chez le nouveau‑né, la peau peut peler et se fissurer sur les articulations. Habituellement, ce problème rentre dans l’ordre par lui‑même en quelques semaines.

Que faire?

  • Espacez les bains.
  • N’utilisez que de petites quantités de savon doux, non parfumé. Les savons et l’eau chaude contribuent à assécher la peau.
  • Si vous le souhaitez, hydratez les régions sèches en appliquant une lotion ou une crème non parfumée.

Si la peau sèche s’accompagne de démangeaisons ou de rougeurs, il peut s’agir d’eczéma. Une consultation peut être nécessaire.

Boutons de chaleur

Les boutons de chaleur sont de petites rougeurs de forme arrondie, parfois surélevées, sur le front, autour du cou et dans les plis. C’est une réaction normale lorsqu’il fait chaud, humide ou lorsque le bébé est fiévreux.

Que faire?

S’il fait chaud, ne couvrez pas trop votre enfant, car il ne doit pas transpirer. Les boutons de chaleur disparaissent quand le bébé se retrouve dans un environnement frais.

Croûtes au cuir chevelu (chapeau, séborrhée)

Plusieurs bébés présentent des croûtes jaunâtres ou grisâtres sur le cuir chevelu. Elles ont la forme d’écailles ou de petites plaques qui pèlent et peuvent parfois causer des démangeaisons. Ces croûtes sont dues à un surplus de sécrétions grasses (la séborrhée) ou à des shampoings mal rincés à répétition. Ce problème est très commun et n’est pas un signe d’infection, d’allergie ou de malpropreté.

Que faire?

Un simple shampoing peut faire disparaître les croûtes. Appliquez le shampoing, massez et laissez-le agir de 10 à 15 minutes pour les ramollir. Rincez à fond à l’eau tiède.

Si les croûtes demeurent, appliquez de l’huile végétale (ex. : huile d’olive) ou de l’huile minérale sur le cuir chevelu. Après quelques heures, décollez doucement les croûtes à l’aide d’une brosse à poils doux ou d’un peigne fin. Puis, faites un shampoing à l’eau tiède, rincez et asséchez. Au besoin, répétez le traitement une fois par jour, pendant quelques jours.

Si ces soins ne fonctionnent pas ou si les croûtes s’étendent, vous pouvez utiliser un shampoing médicamenteux vendu en pharmacie. Au besoin, consultez un pharmacien ou un autre professionnel de la santé.

Rougeurs dans les plis (intertrigo)

Une irritation se produit quand deux surfaces de peau entrent en contact l’une avec l’autre. Cela peut être sous le menton, dans le cou, sous les bras, aux cuisses, sous le scrotum ou derrière les oreilles. Les rougeurs apparaissent aux endroits humides à cause de la sueur, des selles ou du lait qui entraînent le développement de microbes.

Que faire?

Nettoyez les zones affectées avec un savon doux et asséchez bien en tapotant la peau délicatement. Si les rougeurs persistent, consultez un professionnel de la santé.

Rougeurs aux fesses (érythème fessier ou dermite du siège)

Les fesses de votre bébé deviennent rouges. Ces rougeurs peuvent s’étendre aux cuisses, à la vulve ou au scrotum. Votre bébé semble se sentir mal et il est irritable, surtout lorsqu’il urine.

Ces symptômes de l’érythème fessier sont très fréquents. Ils sont surtout causés par le contact de la peau avec l’urine et les selles, mais aussi par les couches. En effet, les couches lavables irritent si elles sont mal rincées ou si elles ne sont pas changées assez souvent. Certaines marques de couches jetables parfumées peuvent aussi irriter la peau du bébé.

Que faire?

Laissez votre enfant les fesses exposées à l’air libre autant que possible. Il se sentira mieux et l’érythème guérira plus rapidement.

Si vous utilisez des couches de coton, rincez-les bien et évitez d’utiliser un détergent puissant pour les nettoyer. Si vous utilisez des couches jetables, choisissez-les non parfumées.

Évitez les lingettes, car elles peuvent aussi irriter la peau de votre enfant. Elles devraient être utilisées seulement pour dépanner et ne contenir ni alcool ni parfum.

Changez la couche de votre enfant dès qu’elle est mouillée ou sale. Assurez-vous aussi que la couche ne soit pas trop serrée.

Lavez ses fesses doucement à l’eau ou avec une préparation d’eau et d’huile non parfumée, et séchez-les bien en épongeant, sans frotter.

Si les rougeurs sont minimes, peu étendues, appliquez généreusement une couche protectrice d’onguent à base d’oxyde de zinc d’une teneur de 10 à 20 %. L’onguent protège la peau et n’a pas à être nettoyé complètement à chaque changement de couche.

Pour des rougeurs plus importantes et étendues, utilisez un onguent d’une teneur minimale de 20 à 40 % d’oxyde de zinc. Dans ce cas, il est préférable d’éviter les onguents qui contiennent des ingrédients allergisants comme la lanoline ou des ingrédients irritants comme les parfums. Au besoin, consultez votre pharmacien pour identifier le produit convenant le mieux à votre bébé.

Si les rougeurs aux fesses persistent quelques jours et que votre enfant semble se sentir mal, consultez un professionnel de la santé.