Un nouveau rôle

L’arrivée d’un bébé se prépare durant neuf mois. Il est plus facile pour les pères d’aujourd’hui de suivre de près l’évolution de la grossesse. Nombreux sont ceux qui assistent à l’échographie, prennent part aux rencontres prénatales avec leur conjointe, touchent son ventre pour sentir bouger bébé. Ensemble, les parents rêvent que la naissance de leur petit sera comme une fête.

Dès la naissance de votre bébé, votre vie entière semble avoir basculé. Les horaires sont chamboulés, la maison est sens dessus dessous, maman est fatiguée, le couple ne semble plus exister. Bref, il n’y a plus de points de repère.

Ne paniquez pas! C’est ce que vivent la plupart des parents.

Nommez d’abord vos émotions – La naissance d’un enfant peut vous faire vivre une gamme variée d’émotions. Certaines sont positives telles que la joie, l’émerveillement et la fierté d’être père. D’autres, cependant, souvent en lien avec l’instabilité, l’insécurité et le sentiment d’être malhabile, sont plus difficiles à vivre. Les reconnaître constitue un premier pas. Il est essentiel de nommer vos émotions même si elles sont difficiles à envisager. Vous connaissez sûrement quelqu’un avec qui ce serait peut-être bon d’en parler. Ce geste peut vous aider à devenir de plus en plus à l’aise dans votre rôle de père.

Prenez une part active aux soins – Il n’existe aucun mode d’emploi pour apprendre à être parent. C’est en vous engageant dans les soins quotidiens de votre petit que s’installe la confiance. Vos façons de faire ne sont pas nécessairement celles de votre conjointe. L’important, c’est que vous vous entendiez et que le respect des différences soit présent entre vous deux.

Préservez l’intimité du couple – Au début, les parents ont parfois l’impression qu’ils ne s’arrêtent jamais et qu’ils ne pourront plus partager même un repas en tête à tête. L’identité du couple est mise à rude épreuve. Rassurez-vous : lorsque chacun des conjoints aura établi sa routine, les choses seront plus faciles. Prévoyez tout de même des moments de répit, ensemble. Essayez de comprendre ce qui se passe chez votre conjointe pendant la période du post‑partum (voir Baby blues et Dépression). Lorsque vous vous serez adaptés à vos nouveaux rôles, vous retrouverez le désir d’intimité, mais pas nécessairement en même temps.

Acceptez l’aide de l’entourage – Le soutien de la famille et des amis peut être précieux au cours de cette période d’adaptation. Si on vous propose de l’aide, acceptez‑la. Mais ne vous laissez pas envahir! Déléguez les tâches ménagères et la préparation des repas, et veillez à préserver la routine dont vous avez besoin pour vous familiariser avec vos nouvelles responsabilités. Il est aussi important de protéger l’intimité du couple et de la famille.